13 mythes sur la voiture électrique

13 mythes sur la voiture électrique

19 Avril 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier
mythes voiture électrique

Les véhicules électriques sont de plus en plus populaires, mais pour la majorité des gens, le segment reste un mystère total. On me pose souvent des questions relatives à cette catégorie et j’ai fini par conclure que ce qui bloque de nombreux acheteurs potentiels, ce sont des mythes qui ne sont généralement faut ou tout simplement le manque d’information.

 

À priori, une voiture électrique donne l’impression d’être plus complexe qu’une voiture à essence, mais c’est tout le contraire. Ce que les gens ont souvent du mal à comprendre, c’est comment fonctionne la recharge et surtout quelle est la différence entre une voiture hybride, une voiture hybride rechargeable et une voiture totalement électrique, ce qui nous avons déjà couverts dans un autre article sur le sujet. Aujourd’hui, on s’intéresse plutôt à la démythification de certains mythes par rapport aux véhicules électriques.  

 

13 – Les batteries sont polluantes

 

Il est vraie qu’à une certaine époque, la production de batterie pour véhicule électrique et surtout le recyclage représentait une source importante de pollution, mais comme on le mentionne dans le guide pratique de la voiture électrique, le niveau de pollution des batteries a été réduit de près de 60% entre 2013 et 2019, une amélioration considérable.  

 

12 – Une voiture électrique n’émet aucun son

 

Bien qu’elles soient nettement plus silencieuses que les voitures à essence, les voitures électriques ne sont pas totalement silencieuses. On peut en effet entendre certains bruits lors de l’accélération ou de la décélération. Toutefois, c’est très subtil et certains constructeurs vont même jusqu’à créer des sons artificiels pour aider les gens à s’acclimater à une expérience sonore aussi différente lors de la conduite.  

 

11 – C’est cher !

 

En effet, si on ne s’en tient qu’au prix d’achat, les voitures électriques peuvent sembler nettement plus dispendieuses que les modèles équivalents seulement dotés d’un moteur à essence seulement. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a de nombreuses subventions de la part des différents gouvernements et même si ces dernières sont éliminées un jour il y a d’autres facteurs à considérer dont celui du coût énergétique et surtout au niveau des entretiens. D’ailleurs, certains constructeurs ont déjà annoncé que les prix de leurs voitures électriques devraient diminuer de manière significative dans les années à venir.

 

10 – Votre Tesla peut faire des bruits de pet

 

Je sais, c’est très enfantin et ça ne relève pas vraiment de la voiture électrique en tant que telle, mais oui, il est possible de remplacer le son de certaines commandes par des bruits de pet et bien d’autres sons. Toutefois, ce n’est là que l’une des nombreuses caractéristiques qu’on retrouve à bord des véhicules de marque Tesla.

 

9 – On peut difficilement partir en vacances avec sa voiture

 

L’autonomie est un élément qu’il n’y a pas lieu de négliger dans votre processus d’achat pour un véhicule électrique. Il est vrai que pour certains modèles, une utilisation locale comme second véhicule est recommandée, mais si vous optez pour un modèle dont l’autonomie surpasse les 400 kilomètres, partir en vacance ne devrait pas être un problème. Peut-être que vous ne le savez pas, mais il existe plusieurs tracées sur lequel on retrouve des bornes à intervalle régulier ainsi que des activités à effectuer. Ces tracées ont été établies par des passionnés de véhicules électriques et il y a de quoi rendre la route aussi intéressante que la destination.

 

8 – Il faut changer ces habitudes

 

Est-ce que vous considérez le fait de brancher votre téléphone comme un changement majeur dans votre vie ? La réponse est très certainement non et c’est la même chose pour votre voiture électrique. Certes, vous devez garder un œil sur le niveau de la batterie, mais c’est quelque chose avec quoi vous allez apprendre à vivre très rapidement.

 

7 – L’autonomie diminue avec le temps et le froid

 

Tout comme c’est le cas avec un moteur à essence, une batterie de voiture électrique perd des capacités avec le temps, mais on parle d’une diminution de moins de 2% par an en moyenne. Il est vrai que les températures extrêmes peuvent avoir un impact sur la durée de vie de la batterie de votre véhicule. Toutefois, à moins que vous ne viviez dans un endroit où il fait -40 ou 40 degrés durant toute l’année, c’est quelque chose qui ne devrait pas vous inquiéter.

 

6 – Recharger un véhicule électrique c’est long !

 

En effet, si vous ne disposez que d’une prise murale régulière, ça peut prendre plusieurs dizaines d’heures pour bénéficier d’une recharge complète. En revanche, tout le monde peut avoir un système de recharge qui permet de recharger votre voiture totalement en quelques heures et il existe aussi des bornes rapides qui réduisent considérablement le temps de recharge. Certaines voitures peuvent récupérer près de 80% de leur charge en quelques minutes seulement.

 

5 – Les batteries sont très inflammables

 

Certains accidents spectaculaires ont permis de prouver que les batteries d’un véhicule électrique peuvent prendre feu lors d’un impact majeur. Toutefois, c’est aussi le cas de n’importe quel véhicule à essence. Au cas où vous ne le sauriez pas, vous rouler généralement avec plusieurs dizaines de litres de carburant hautement volatil.

 

4 – Il y a un manque d’infrastructure

 

Cet argument tient peut-être si on parle de voiture à hydrogène, mais pour les voitures électriques, c’est une autre histoire. Le nombre de bornes disponibles est continuellement en augmentation et le meilleur dans tout ça c’est qu’elles sont accessibles là où vous effectuez vos déplacements quotidiens.

 

3 – Votre facture d’électricité grimpe en flèche

 

Ce n’est pas gratuit d’effectuer une recharge pour votre voiture électrique, mais chose certaine, c’est nettement moins coûteux que faire le plein d’essence. Je préfère ne pas m’avancer sur les chiffres puisque ceux-ci peuvent varier d’un endroit à l’autre, mais dites-vous que la consommation énergétique d’une voiture électrique représente en moyenne 2.1L/100km pour une voiture à essence.

 

2 – Des ovnis !

 

Il est vrai que les quelques modèles disponibles sur le marché il y a une dizaine d’années donnaient l’impression de sortir d’un film de science-fiction, mais les modèles électriques d’aujourd’hui s’intègrent parfaitement au reste de l’industrie sur le plan esthétique.

 

1 – L’idée du siècle !

 

On a tendance à voir la voiture électrique comme quelque chose de très moderne et évolué, mais dans les faits, il y avait plus de voitures électriques sur les routes en 1898 que de voiture à essence ou à vapeur. Les technologies de l’époque ne permettaient pas d’exploiter le plein potentiel d’une telle mécanique à l’époque et c’est pour cette raison que la voiture électrique a fini par devenir une chose du passé. Aujourd’hui, la technologie évolue très rapidement et les avancées permettent de rendre certaines voitures électriques plus puissante, plus rapide et plus efficace que ne pourra jamais l’être la majorité de voitures dotées d’un moteur à essence.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Tesla

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier