Acura RDX Elite 2016

01 Août 2016 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Confort et douceur Par Richard Roch Journaliste, rédacteur, réviseur et traducteur   Lorsque Acura a introduit le RDX, en 2007, elle le proposait équipé d’une mécanique à 4 cylindres turbocompressée de 2,3 litres bonne pour 240 chevaux. C’était osé pour l’époque puisque les VUS du genre étaient, pour la plupart, mus par un moteur V6. En 2013, au moment où ses concurrents décident de passer au 4-cylindres, Acura fait volte-face et adopte le V6. Un bon choix, à mon avis, car le V6 propose plus de puissance, un couple équivalent, plus de douceur, une capacité de remorquage faisant le double de celle du 4-cylindres et une meilleure consommation de carburant.   L’Acura RDX que Honda Canada avait mis à ma disposition était le modèle Elite, le plus huppé de la gamme. Il affichait une belle couleur brun café qui lui conférait une certaine élégance. Pour ce qui est de son prix, il se situait tout près des 50 000 $. Si l’on doit tenir compte du fait qu’il se frotte à une concurrence qui s’appelle Audi Q5, BMW X3, Infiniti QX50, Land Rover Discovery Sport et Volvo Xc60, notamment, on peut dire sans se tromper qu’il s’agit là d’un excellent rapport qualité/prix.   Habitacle et équipement Le premier contact qu’on a en montant à bord de l’Acura RDX Elite 2016, ce sont les sièges. Ils sont larges, confortables, réglables électriquement et pour le conducteur et pour le passager avant; le siège du conducteur comporte deux positions de mémoire et un soutien lombaire à réglage électrique, les deux sièges avant sont ventilés et chauffants, tandis que les sièges arrière sont chauffants. Si j’avais à leur trouver un petit défaut, ce serait du côté du maintien latéral. Mais bon, on est dans un VUS, pas dans une berline sportive ! Acura RDX Elite 2016 Acura RDX Elite 2016 Acura RDX Elite 2016 Puis, quand on met le moteur en marche, c’est la chaîne Audio qui touche nos sens. Une chaîne ambiophonique Acura/ELS Surround Premium de 410 watts à 10 haut-parleurs avec Sirius XM et diffusion audio Bluetooth. Cette chaîne a d’ailleurs gagné un prix Grammy. Comme la TLX, le RDX compte deux écrans d’affichage : un pour la chaîne audio et l’autre pour la navigation.   En matière de technologie embarquée, on peut parler de la téléphonie à mains libres, l’accès aux messages texte et aux courriels entrants, à la navigation, à la reconnaissance vocale, aux essuie-glaces avec détecteur de pluie, au rétroviseur antiéblouissement à commande électrique, au démarreur à distance bidirectionnel et au démarrage par bouton-poussoir, à la caméra de vision arrière multiangle et aux capteurs de stationnement avant et arrière, notamment. Notons également le régulateur de vitesse adaptatif, le franchissement involontaire de ligne, le système d’avertissement de sortie de voie, le système d’alerte de collision frontale, les détecteurs d’angle mort et une foule d’autres caractéristiques tout aussi intéressantes et sécuritaires. Et, à l’intérieur, l’ergonomie est sans faille. Tout est bien placé.   Sur la route Sur la route, l’Acura RDX Elite 2016 est très agréable à conduire et complètement dépourvu de bruits de caisse. Il chausse des pneus Michelin Primacy MXM4 P235/60R18, et son V6 de 3,5 litres de 279 chevaux, jumelé à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports, est souple et silencieux. En hiver, sa transmission intégrale pourra vous être très utile. Comme je l’ai déjà mentionné, le RDX n’est pas une berline sportive, mais il se débrouille très bien. Le freinage est également à la hauteur avec quatre gros disques et l’ABS. Les accélérations et les reprises sont dans la norme. Pour ce qui est de la consommation de carburant, à 9,5 L/100 km, elle m’a semblé plutôt basse pour la catégorie de véhicules et pour un V6. Cependant, prenez note qu’Acura recommande l’utilisation de carburant super sans plomb dans son RDX, ce qui met une petite ombre au tableau.   Carrosserie L’Acura RDX Elite 2016 est un véhicule dont le design est plutôt dépourvu de fioritures. Les lignes sont plutôt fluides. À l’arrière, notons la présence d’un hayon électrique qui monte suffisamment haut pour vous permettre de placer des objets dans le coffre sans vous assommer. La finition du coffre est superbe avec un tapis beige pâle très lumineux. Cependant, je ne crois pas qu’il restera propre très longtemps si vous y déposez de gros objets comme des sacs de golf un jour de pluie. Je pense qu’Acura aurait eu avantage à utiliser la même couleur de tapis qu’elle a choisi pour l’habitacle, soit brun café. Ç’aurait été moins salissant ! De chaque côté du coffre, on trouve un bras déclencheur pour abaisser le dossier des sièges arrière. Bien pensé !   Conclusion À mon avis, L’Acura RDX Elite 2016 est un VUS intermédiaire agréable à conduire, confortable à souhait et drôlement bien équipé. Si vous avez une petite famille et si vous êtes propriétaire d’un chalet dans les Laurentides ou les Cantons-de-l’Est, le RDX pourrait vous être très utile, particulièrement les jours de tempête. Un véhicule bien conçu et qui mérite sa réputation de fiabilité.   Les fleurs  Technologie et équipement Sièges chauffants et ventilés très confortables Mécanique d’une douceur remarquable Consommation de carburant Chaîne audio Confort   Le pot Essence super requise Couleur du tapis dans le coffre Maintien latéral


Tags: Acura, Audi, BMW, Honda, Infiniti, Land Rover, Volvo, Acura RDX, Audi Q5, BMW X3, Infiniti QX50, Land Rover Discovery, Land Rover Discovery Sport, Volvo Xc60
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier