Acura TSX 2013 : on la croyait partie !

07 Août 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Avec l’arrivée de la nouvelle ILX, en remplacement de l’EL, et la confirmation de la TL à titre d’intermédiaire de la marque, il y avait lieu de se demander s’il y avait encore de la place dans la gamme pour la TSX. Il semble bien que oui. Elle vient donc s’insérer entre la compacte ILX et l’intermédiaire TL. Dans les faits, dans quel segment de marché devrait-on la classer ? Motorisations L’Acura TSX propose à la clientèle cible deux choix de mécaniques : un moteur à 4 cylindres de 2,4 litres qui développe une puissance de 201 chevaux (celui-là même qu’on retrouve sous le capot de la Civic Si) et un V6 de 3,5 litres qui génère une puissance de 280 chevaux. Deux mécaniques qui font de la TSX une berline sportive. Mais voilà, Acura a conservé la traction plutôt que d’opter pour la propulsion, ce qui aurait sans aucun doute changé le tempérament de la voiture et en aurait fait une concurrence sérieuse aux BMW Série 3 de ce monde. Pour la majorité des acheteurs, le 4-cylindres propose suffisamment de puissance pour un usage plaisant au quotidien et affiche une meilleure tenue de route que le modèle V6 qui montre un surplus de poids à l’avant. Les deux moteurs offrent un choix de deux boîtes de vitesses : une manuelle à 6 rapports et une automatique à 5 rapports. Précisions ici que la manuelle est un véritable plaisir à manipuler; on connaît la réputation de Honda en matière de boîte de vitesses. Habitacle et carrosserie L’habitacle de l’Acura TSX 2013 est, somme toute, relativement traditionnel, mais il est de bon goût. Le tableau de bord fait très Acura, il est bien dessiné et les cadrans sont très faciles à consulter. Dans l’habitacle, Acura a utilisé des matériaux de très bonne qualité. En général, la TSX est plus une TSX quand elle reçoit des appliques métalliques; mais il est également possible de se procurer des appliques de similibois. Avec sa TSX 2013, Acura vise à intéresser les jeunes cadres urbains (yuppies) qui cherchent une berline sportive de luxe. La TSX reçoit de très bons sièges réglables; ils sont peut-être un peu fermes, comme la suspension, d’ailleurs, mais le conducteur pourra y trouver une excellente position de conduite. L’expérience au volant est surprenante. Pour ce qui est du coffre, c’est dans la norme pour ce type de voiture; c’est donc logeable. Si, à l’avant, c’est suffisamment spacieux, à l’arrière, c’est perfectible du côté de l’espace pour les jambes et la tête. Pour terminer, disons que l’intérieur est douillet et silencieux. Conclusion Même si la TSX est un peu plus petite que la TL, on a l’impression que les deux voitures sont dans le même segment. Pour ce qui est de la mécanique, il va de soi que le V6 est plus puissant, mais le 4-cylindfres vous procurera autant de plaisir, une meilleure tenue de route et une consommation de carburant beaucoup plus intéressante. Avis aux intéressés !   Par Richard Roch


Tags: Acura, BMW, Honda, Acura TSX, Acura TSX 2013
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier