Audi A7 2013 : plus légère qu’elle ne paraît

Audi A7 2013 : plus légère qu’elle ne paraît

16 Août 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

L’Audi A7 est sans doute l’une des plus belles voitures sur le marché. Elle a l’allure d’une voiture de grand tourisme, mais il s’agit d’une voiture bicorps; elle est pratique et procure tout à la fois des sensations exceptionnelles. Si l’on fait abstraction du fait qu’elle comporte un long hayon qui donne accès à un espace à bagages impressionnant, l’Audi A7 reste une voiture de grand luxe qui propose des sièges dont le confort est exemplaire et qui est très raffinée, stylée et performante. Motorisations L’Audi A7 2013 reçoit un moteur V6 de 3 litres à compresseur volumétrique qui annonce une puissance de 310 chevaux et produit un couple de 325 livres-pieds. Malgré son gabarit et sa puissance qui semble tout juste correcte pour son poids, l’A7 boucle le 0 à 100 km/h en un peu moins de 6 secondes et affiche une consommation qui joue entre 8,4 et 13 litres aux 100 kilomètres. Cette mécanique est jumelée à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports avec mode manuel et leviers de sélection au volant; dans les faits, il s’agit de la même boîte de vitesses qu’utilise l’A8. Le conducteur jouit de quatre modes : Auto, Dynamique, Confort et Individuel. Audi a fait un usage assez poussé de l’aluminium dans la construction de l’A7 et d’un certain nombre de pièce comme les ailes avant, le capot, le hayon et les portières. En réalité, la carrosserie contient plus de 20 % d’aluminium. Voilà qui vient expliquer les performances de la voiture. L’A7 est également équipée de la fameuse transmission intégrale quattro qui envoie 60 % du couple sur les roués arrière en conditions normales. Habitacle et carrosserie L’intérieur de l’A7 n’est pas aussi excitant que son extérieur. Toutefois, l’habitacle est bien fini, et la qualité des matériaux qu’on y trouve sont conformes à la réputation du constructeur allemand. L’espace intérieur est maximisé au maximum; on trouve des accents de bois et de métal mat dans cet environnement à deux tons. Dans le panneau d’instruments, on trouvera le fameux système MMI et la navigation avec écran tactile. Par comparaison avec l’A8, le système MMI a été épuré et simplifié dans l’A7. Ce qui distingue l’Audi A7 de la plupart des autres berlines, c’est la technologie embarquée : la vision de nuit, la détection de voitures dans les angles morts, la prévention de collision, le système de cartes de Google avec la radio par satellite Sirius, une chaîne audio Bang & Olufsen ainsi que le système Audi Connect. Conclusion L’Audi A7 est réellement une voiture remarquable, très confortable, agréable à conduire et… moins extrême que la S7 qui propose un moteur V8 de 4 litres de 420 chevaux. Tout y est parfait sauf un petit détail. Le volant n’est pas centré sur le siège du conducteur; c’est sans doute dû aux diverses contraintes liées à la sécurité dans l’habitacle. Toutefois, ce n’est vraiment pas dramatique, et les conducteurs, pour la plupart, ne le remarqueront même pas. Par Richard Roch



Tags: Audi, Audi A7, Audi A7 2013

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier