BMW Série 4 2022 : une calandre qui fait jaser

BMW Série 4 2022 : une calandre qui fait jaser

07 Novembre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier
BMW  Série 4 2022

On peut dire que BMW en a choqué plus d’un l’an dernier avec l’arrivée de la nouvelle génération de Série 4 et la première chose qu’on remarque sur le modèle 2022, c’est que le problème n’a pas été corrigé. Enfin, ce n’est pas un problème pour tout le monde puisque la BMW Série4 continue de bien se vendre malgré son imposante calandre et c’est la raison pour laquelle le constructeur bavarois ne l’a probablement pas changé. Il faut comprendre que même si cette caractéristique fatigue certains acheteurs, c’est ce qui fait le charme et le caractère de la Série 4 de nouvelles générations et c’est la seule chose qui accroche vraiment dans son design, car tout le reste est parfait. Et je ne vous parle même pas de son habitacle et de son aspect mécanique. Disons simplement que la Série 4 a tout ce qu’il faut pour plaire.

 

Comme c’est le cas chaque année, la Série 4 2022 a droit à plusieurs petites nouveautés au niveau de la finition et du choix des matériaux, mais le constructeur bavarois a décidé d’aller encore plus loin av. l’ajout de l’emblème Compétition pour la version M4 2022. Certains disent que ce dernier a dilué la signification de l’emblème M, mais je crois que ce n’est pas le cas et que c’est peut-être même bien le contraire. Voyez-vous, BMW a commencé à créer des versions M50i et des ensembles M Package bien avant l’arrivée de la version Competition. Au final, tout est une question de marketing, mais ce qu’il faut comprendre, c’est que la version Competition est ce que les versions M d’autrefois étaient. D’ailleurs, cette nouvelle M4 Competition bénéficie aussi du légendaire système xDrive (4 roues motrices), ce qui risque de la rendre bien plus compétitive dans son segment.

 

Gamme et prix

 

La BMW Série 4 2022 offre une gamme assez complète en commençant par la version Coupé avec un prix de base de 53 650 $. Vient ensuite la version Cabriolet à partir de 62 100 $. Ces 2 versions proposent plusieurs options sur le plan mécaniques et des dizaines d’options de personnalisation ce qui peut faire varier le prix de plusieurs milliers de dollars voire même plusieurs dizaines de milliers. Néanmoins, tout ça reste raisonnable jusqu’à ce qu’on vous parle des versions M4 qui coûtent 85 100 $ dans le cas du Coupé et 99 900 $ dans le cas de la version cabriolet. Finalement, il y a la version M4 Competition dont le prix débute à 92 802$ dans le cas du Coupé. BMW ne propose pas de version M4 Competition avec la version cabriolet, ce qui est logique.

 

Performances

 

Il y a beaucoup d’options sur le plan mécanique pour la BMW Série 4 2022 et on commence avec un petit moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres qui affiche une puissance de 255 chevaux et 295 livres-pied de couple. On vous propose ensuite une combinaison hybride rechargeable avec un moteur de 4 cylindres de 2.0 litres et un moteur électrique pour une puissance totale de 288 chevaux et 310 livres-pied de couple. Cette version est aussi capable de parcourir une distance de 37 kilomètres en mode 100% électriques. Les choses commencent à devenir intéressantes avec un premier moteur de 6 cylindres en ligne de 3.0 litres qui affiche une puissance de 382 chevaux et 369 livres-pied de couple. Au cas où vous vous poseriez la question, s’est essentiellement la mécanique qu’on retrouve sous le capot de la Toyota Supra. Ensuite, on passe à la version M4 régulière qui, elle aussi, profite d’un moteur turbocompressé de 6 cylindres en ligne. Par contre, on parle d’une puissance totale de 473 chevaux et 406 livres-pied de couple. Finalement, on passe à la version Competition qui offre une puissance de 503 chevaux et 479 livres-pied de couple.

 

Design et technologies

 

Je sais, la calandre de la Série 4 2022 est sujet à controverse, mais je crois que je m’y suis habitué et qu’au final, j’aime cet élément du design de la voiture du constructeur bavarois. La nouvelle Série 4 offre des lignes plus droites et des formes géométriques dans son design. Cette calandre s’harmonise donc bien avec tout ça. De plus, c’est une voiture très tape-à-l’œil et elle propose l’une des plus jolies palettes de couleurs de sa catégorie.

 

BMW a fait du joli travail au niveau de l’habitacle et même s’il n’y a pas d’éléments qui détonent autant du reste comme c’est le cas pour la calandre à l’extérieur, on peut tout de même admirer certaines caractéristiques particulières

 

Les points faibles

 

Le prix grimpe rapidement d’une version à l’autre et c’est le genre de voiture avec laquelle vous ne voulez pas oublier des options.

 

Les points forts

 

La Série 4 offre tellement d’options et de couleurs que vous pouvez vous permettre une finition plus éclatée. C’est une voiture très plaisante à conduire même dans sa version la moins équipée.  Les performances des versions M4 et M4 Competition sont impressionnantes. De plus, la BMW Série 4 est une voiture réputée pour sa fiabilité générale. Le fait qu’elle offre une motorisation hybride rechargeable est un bonus.

 

Élément signature

 

La Série 4 n’est pas le genre de voiture qu’on achète parce qu’on en a besoin. C’est une voiture qu’on achète pour se faire plaisir et je crois que le constructeur bavarois a sacrément bien orchestré les possibilités de configuration dans ce sens.

 

Le mot de la fin

 

La Série 4 est assez nouvelle dans l’histoire de la marque, mais c’est une voiture qui est promue à un brillant avenir, car elle performe même si elle ne répond à aucun besoin que les autres voitures de la marque ne répondent pas déjà. C’est une voiture élégante et charismatique. Elle est jeune, mais sérieuse et c’est ce qui me plait de la Série 4. Elle représente ce que la marque a de meilleur à offrir et même si elle n’est pas à la portée de tous les budgets, elle reste très abordable pour un modèle de son calibre.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: BMW, Toyota, Toyota Supra

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de BMW