Cadillac CT4-V Blackwing 2022 : il n’y a pas que le Redbull qui donne des ailes

Cadillac CT4-V Blackwing 2022 : il n’y a pas que le Redbull qui donne des ailes

08 Août 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Cadillac CT4 2022 Blackwing

S’il y a bien une voiture qu’on attendait avec impatience, c’est la Cadillac CT4-V Blackwing et ça vaut aussi pour sa grande sœur la CT5-V Blackwing. Au cas où vous ne sauriez pas de quoi il est question ici, on parle de l’ultime version de performance de la berline du constructeur américain. Attendez, ce n’est pas la CT4-V qui devait remplir ce rôle ? En fait, oui et non, mais voyez-vous, Cadillac a décidé de revoir la hiérarchie de sa gamme avec une philosophie différente et similaire à ce qu’on retrouve chez ses plus proches rivaux. Par exemple, chez Mercedes-AMG, on parle des modèles 43 et puis des modèles 63. Pour Audi, il y a les versions S et les versions RS. Ainsi, chez Cadillac, on propose désormais les versions V et les versions V Blackwing. Pour être honnête avec vous, tout ça n’est qu’une affaire de marketing, mais allons-nous vraiment aller s’en plaindre au constructeur américain. Après tout, ça fait plus de variété et de compétition !

 

Bon, maintenant qu’on a établi qu’est-ce qui est quoi, comment la CT4-V Blackwing se distingue du modèle V régulier ? D’abord, il y a le look puisqu’on a droit à une finition nettement plus sérieuse et radicale. Si la CT4-V est une voiture de performance relativement subtile, la version Blackwing, elle, dévoile ses intentions au premier regard. Bien évidemment, cette dernière bénéficie de plus de muscle sous le capot et laissez-moi vous dire que les ingénieurs du constructeur américain n’ont pas fait les choses à moitié à ce niveau. Bref, la version Blackwing s’ajoute à la gamme de la berline du constructeur américain pour 2022 et vient compléter cette dernière avec brio. D’ailleurs, pour la petite anecdote au passage, c’est la Cadillac CT6-V qui a inspiré la nouvelle appellation des modèles de hautes performances chez Cadillac avec son V8 Blackwing.

 

Gamme et prix

 

Rien que par sa position dans la gamme du modèle vous aurez compris que la Cadillac CT4-V Blackwing 2022 est aussi la version la plus dispendieuse que nous propose le constructeur américain pour sa petite berline en 2022. En effet, cette dernière fait un bon de presque 20 000$ par rapport au modèle V régulier pour un prix de base de 67 648$ et ça ne s’arrête clairement pas là. Enfin, si vous êtes un peu trop émotif, vous pouvez facilement faire grimper la facture à plus de 85 000$, et ce, avant les taxes. Est-ce que c’est cher payé pour une Cadillac compacte ? Absolument pas, car si vous voulez une voiture de luxe abordable, optez tout simplement pour la CT4 régulière. La CT4-V Blackwing est dispendieuse, oui, mais ceux et celles qui opteront pour cette dernière en auront clairement pour leur argent.

 

Performances

 

Parlons de ce qui fait de la Cadillac CT4-V Blackwing une voiture aussi spéciale, à savoir ce qui se cache sous le capot. La petite berline du constructeur américain est propulsée par un moteur de 6 cylindres de 3.6 litres. Ce dernier est accompagné de 2 turbocompresseurs, ce qui porte sa puissance totale à 472 chevaux et 445 livres-pied de couple. Ainsi, la Cadillac CT4-V Blackwing 2022 est capable d’abattre le 0-100 en moins de 3.8 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 304 km/h. Ce n’est pas le genre de fiche technique qu’on s’attend à retrouver sur une voiture américaine, mais c’est pourtant le cas avec la CT4-V Blackwing. Et le meilleur dans tout ça, c’est que la petite berline du constructeur américain est disponible au choix avec une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte automatique à 10 rapports. Sans compter que la puissance va directement aux roues arrière dans un cas comme dans l’autre. Inutile de vous dire que c’est une voiture diablement plaisante à conduire. De plus, ce n’est pas qu’un monstre de puissance, car elle est très raffinée au niveau de la conduite et sa direction est étonnamment précise. Disons que les voitures européennes du même calibre ont sérieusement de quoi s’inquiéter.

 

Design

 

Pour ce qui est du design, la Cadillac CT4-V Blackwing affiche rapidement ses couleurs et d’ailleurs, à ce sujet, elle propose une teinte unique à couper le souffle à savoir le vert émeraude givré. Cette couleur à elle seule est une option de 4 550$ sur le modèle, mais si vous voulez vous démarquer des autres, c’est un incontournable. Enfin, la CT4-V Blackwing propose tout un éventail de couleurs éclatées, ce qui la rend encore plus intéressante. De plus, comme vous vous en doutez probablement, il faut payer le gros prix pour bénéficier des options les plus intéressantes en matière de design extérieur.

 

Pour l’intérieur, les différences entre le modèle V-Blackwing et les autres versions de la CT4 sont assez subtiles avec un traitement de faveur spécifique au modèle, mais comme c’est déjà une superbe voiture à la base, il n’y a pas de quoi s’en plaindre.

 

Les points faibles

 

Sincèrement, la seule chose que je peux dire de négatif ici c’est à savoir pourquoi le constructeur américain n’a pas introduit ce modèle sur le marché plus tôt !

 

Les points forts

 

C’est une voiture de performance aussi aiguisée qu’une lame de rasoir. Elle est dynamique à tous les niveaux et Cadillac a ajouté juste assez d’éclat et d’élément d’aérodynamisme pour qu’on la prenne au sérieux. C’est une voiture sacrément bien équilibrée et le fait qu’elle soit disponible avec une boîte manuelle dans une configuration aussi radicale la rend plus désirable que la majorité des autres berlines sportives de sa catégorie.

 

Élément signature

 

La Cadillac CT4-V Blackwing elle-même est un élément signature pour le modèle, la marque et même Generel Motors dans son ensemble. C’est une voiture comme il ne s’en fait plus et c’est surtout une voiture capable de rivaliser avec les plus gros canons de l’industrie.

 

Le mot de la fin

 

La CT4-V Blackwing n’a aucune raison logique d’être et c’est une voiture qui s’adresse à une clientèle très limitée. Néanmoins, elle existe et nous ne pouvons qu’en remercier GM. C’est le genre de voiture qui est seulement là pour prouver un point, pour montrer que General Motors peut faire bien plus que de greffer un gros V8 à une voiture pour qu’elle soit rapide.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Audi, Cadillac, Cadillac CT4, Cadillac CT6

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Cadillac