Cadillac CT6 : de la table à dessin à la salle de montre

05 Novembre 2015 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il y a quelques mois seulement, la Cadillac CT6 n'était rien de plus qu'une bonne idée sur un bout de papier, mais le projet a, depuis, pris forme et nous sommes sur le point d'assister à l'arrivée officielle sur le marché de la nouvelle berline porte-étendard du constructeur américain. En effet, c'est au cours du mois de janvier que débutera la production de la Cadillac CT6 dont les premières unités seront livrées en mars 2016. La recette sera bien différente de ce qu'on a pu observer des grandes berlines Cadillac. La CT6 proposera d'abord un petit moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres développant 265 chevaux. Pour ceux et celles qui ne seront pas comblés par cette mécanique plus modeste, vous pourrez toujours vous rabattre sur le moteur V6 biturbo de 3.0 litres. Ce dernier développe plus de 400 chevaux. Sans compter qu'il est couplé à la traction intégrale de série. Et dans son ultime version, la Cadillac CT6 proposera une combinaison entre un moteur à essence de 2.0 litres et 2 moteurs électriques pour une puissance totale de 335 chevaux et 432 livres-pied de couple. Une berline de grande classe Ça peut sembler outrageant qu'une grande berline du gabarit de la CT6 n'offre que de "petites" motorisations, mais il vous suffit de regarder du côté de Audi avec sa A6 ou même BMW et sa Série 5 pour comprendre que c'est en réalité ce dont la clientèle de ce genre de voiture est friande. Avec un prix de base qui tournera autour des 60 000$, la Cadillac CT6 s'inscrira d'ailleurs dans l'un des segments les plus transformés de l'industrie. À mon avis, elle risque beaucoup de plaire avec son allure à la fois élégante et racée. Ce n'est qu'une question de temps avant que la Cadillac CT6 ne devienne la prochaine voiture des ambassadeurs, des grands présidents de compagnie et pourquoi pas même du premier ministre. Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Audi, BMW, Cadillac, Cadillac CT6
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier