Chevrolet Cruze 2013 : c’est bien, mais il se fait mieux

12 Octobre 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

  Chevrolet a mis le paquet quand elle a conçu la compacte Cruze Eco. L’objectif consistait de toute évidence à proposer un véhicule économique aux consommateurs. La Cruze Eco s’est donc vu offrir des éléments aérodynamiques, un moteur à faible cylindrée turbocompressé et une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports; qui plus est, elle a même suivi une cure d’amaigrissement qui lui a fait perdre 45 kilos au passage. Résultat, une consommation de carburant combinée ville et route de 7 litres aux 100 kilomètres. Mécanique La Chevrolet Cruze est proposée par le constructeur en quatre versions, soit LS, LT Turbo, Eco et LTZ Turbo. Le fabricant propose deux choix de mécaniques à 4 cylindres dans sa compacte : le 1,8-litre et le 1,4-litres turbo. Dans le cas de l’Eco, on a décidé d’y aller avec le plus petit des deux moteurs à 4 cylindres, soit le 1,4-litre turbocompressé à double arbre à cames en tête. Si sa puissance, qui se chiffre à 138 chevaux, est sensiblement comparable à celle (136 chevaux) du 1,8-litre, son couple est, lui, plus impressionnant : 148 livres-pieds par comparaison avec 125 pour le 1,8-litre. Pour envoyer la puissance aux roues avant, Chevrolet a opté pour deux boîtes de vitesses : une manuelle à 6 rapports de série, et une automatique à 6 rapports avec mode manuel en option. Normalement, dans une LT Turbo, la petit 4-cylindres permet une consommation de 7,8 litres aux 100 kilomètres. Dans le cas de l’Eco, les éléments aérodynamiques et la différence de poids permettent d’atteindre 7 litres aux 100 kilomètres. Si l’on s’arrête un peu au comportement de la Cruze Eco à boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, on découvre très vite que la consommation de carburant était la priorité de Chevrolet quand elle a conçu la voiture. En effet, les trois derniers rapports de la boîte sont surmultipliés, ce qui n’est pas pour améliorer le comportement de la voiture. L’automatique offerte en option améliore sensiblement le comportement de la Cruze Eco au détriment de sa consommation. Habitacle et carrosserie La Chevrolet Cruze Eco est assez jolie. La finition intérieure est relativement bien faite, et les plastiques durs sont quasi inexistants. L’ordinateur de bord diffuse de l’information quant à la consommation de carburant. Les sièges sont confortables. La Cruze Eco vous permettra de couvrir de longues distances en tout confort, pour autant que vous soyez assis à l’avant, et en consommant peu de carburant. Conclusion La Chevrolet Cruze Eco est une voiture écoénergétique. Cependant, les conducteurs qui ont choisi la boîte manuelle et qui voudront la pousser sur l’autoroute seront très déçus. Elle consommera peu si on la ménage. La direction de la voiture est très légère, un peu trop même. Et les freins sont très spongieux. En termes d’espace de chargement, elle en offre un peu plus qu’une Elantra, par exemple. Toutefois, vous pourriez réussir à obtenir la même consommation d’une Elantra pour quelque 3 000 $ de moins. À vous de choisir !


Tags: Chevrolet, Chevrolet Cruze, Chevrolet Cruze 2013
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier