Chevrolet Volt 2013 : une plus grande autonomie

08 Juin 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On peut dire que la première année de production de la Volt n’a pas été aussi électrisante que GM aurait pu l’espérer. Néanmoins, le constructeur américain ne baisse pas les bras et propose toujours sa voiture électrique pour 2013, mais cette fois, avec un groupe motopropulseur nettement plus raffiné et efficace. La Chevrolet Volt a connue une année 2012 difficile avec des chiffres de ventes bien en dessous des objectifs. Néanmoins, ce n’est pas ça qui va arrêter GM, car ce dernier propose une version encore plus évoluée de sa voiture électrique pour 2013. En effet, la Volt 2013 bénéficie d’une batterie plus puissante – 16.5 kWh contre 16 kWh — , ce qui lui permet de gagner en autonomie ainsi qu’en performance. Toutefois, la voiture électrique du constructeur américain sera toujours équipée du même moteur thermique de 1.4 litre. Ce dernier offre à lui seul une puissance de 84 chevaux Des caractéristiques techniques impressionnantes En mode 100 % électrique la Chevrolet Volt est maintenant capable de parcourir 5 kilomètres de plus qu’avant pour une distance totale de plus de 61 kilomètres, une amélioration considérable, mais insuffisante si vous voulez mon avis. Néanmoins, avec le moteur thermique, l’autonomie de la Volt passe de 610 à 612 kilomètres, ce qui permet une comparaison intéressante avec les voitures uniquement dotées de moteurs thermiques. La Chevrolet Volt offrait déjà une consommation d’essence moyenne tout à fait exemplaire de 2.5 litres par 100 kilomètres. Toutefois, grâce à de nouvelles technologies elle affiche désormais une consommation moyenne de 2.4 litres par 100 kilomètres. Il ne faut jamais sous-estimer la puissance de l’électricité. Malgré son apparence inoffensive, la Chevrolet Volt offre des performances intéressantes en mode électrique. Avec une puissance de 150 chevaux, elle est capable de boucler le 0-100 en seulement 9 secondes et elle peut atteindre une vitesse de pointe de 160 kilomètres par heure, des performances qui ne manqueront pas de plaire aux écologistes avides de sportivité. Toutefois, le plaisir ne sera que de courte durée, car le temps de recharge de la batterie de la Chevrolet Volt est tout simplement trop long. Prendre son mal en patience Le temps de recherche moyen de la batterie de la Chevrolet Volt – 10 h à 120V et 4 h à 240V – était déjà incroyablement long. Toutefois, en ajoutant une batterie, GM n’a fait qu’empirer les choses, car sa voiture électrique nécessite maintenant d’être branchée 10.5 h sur du 120V et 4.25 h sur du 220V pour effectuer une recharge complète. Un marché en pleine expansion. Les voitures électriques ne constituent pas encore un marché véritablement rentable pour les constructeurs et la Chevrolet Volt en est l’exemple parfait. Dans un premier temps, son prix de base supérieur à 40 000 est loin de convenir à tous les budgets. De plus, son autonomie limitée et son temps de recharge sont loin de jouer en sa faveur. Néanmoins, je suis persuadé qu’un jour, il sera aussi anodin de croiser une Chevrolet Volt qu’une Toyota Yaris ou qu’une Honda Civic. Jean-Sébastien Poudrier  


Tags: Chevrolet, Honda, Toyota, Chevrolet Volt, Honda Civic, Toyota Yaris, Chevrolet Volt 2013
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier