Dodge Challenger 2017

27 Mars 2017 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Dodge, Challenger, 2017

Pendant longtemps, la Dodge Challenger a été le mouton noir du trio américain de voitures musclées et vous comprenez que je suis en train de parler de la Chevrolet Camaro et de la Ford Mustang, 2 voitures dont la production n'a jamais été interrompue ou presque contrairement à la Dodge Challenger qui a fait un retour sur le marché après près de 40 d'absence. L'un des avantages nets de la Dodge Challenger par rapport à ses adversaires, c'est son look. C'est la seule voiture de sa catégorie, dont le design d'appuis sur celui de l'ancien modèle, encore aujourd'hui, ce qui a bien lieu de plaire aux plus nostalgiques.

Néanmoins, là où la Dodge Challenger de nouvelle génération avait un réel défi à relever, c'est sur le plan mécanique puisqu'au moment de son retour sur le marché en 2008, elle ne proposait que 3 motorisations qui ne faisait tout simplement pas le poids face aux Camaro et Mustang de ce monde. En revanche, les choses ont changé depuis et la Challenger possède maintenant tous les atouts qu'il lui fallait pour réussir dans sa catégorie. D'ailleurs, les ventes ne cessent d'augmenter depuis quelques années et ça ne fait que commencer puisque le constructeur américain ajoute une version encore plus démente que la précédente à la gamme de sa Challenger chaque année. D'ailleurs, un modèle appelé Demon est en préparation, mais voici que la voiture musclée américaine propose pour l'instant.

Motorisations

Déjà dans sa version de base, la Dodge Challenger 2017 nous montre qu'il y a du sérieux. Elle bénéficie d'un V6 de 3.6 litres développant 305 chevaux et 258 livres-pied de couple. Ce dernier est relié à une boîte automatique à 8 rapports. Ce n'est pas la motorisation la plus populaire, mais elle est certainement la plus intéressante pour celui ou celle qui souhaite profiter du look de la Challenger sans devoir passer à la station-service 2 ou 3 fois par semaine. Pour les autres, il y a la version R/T et son moteur Hemi de 5.7 litres de 375 chevaux et 400 livres-pied de couple. Il s'agit du premier des V8. Il offre une sonorité plutôt intéressante et ce n'est pas tout le monde qui veut payer pour les versions plus imposantes. D'ailleurs, en parlant de version plus imposante, la suite risque de vous plaire puisque la Dodge Challenger 2017 propose un V8 de 6.4 litres dans sa version SRT. Ce V8 affiche une puissance de 485 chevaux et 475 livres-pied de couple, et ce, sans l'aide d'aucune forme de suralimentation, ce qui est assez hallucinant quand on y repense. Finalement, dans son ultime version disponible sur le marché, pour l'instant, la sportive américaine est dotée d'un V8 de 6.2 litres accompagnés d'un compresseur volumétrique, ce qui porte la puissance totale de la voiture à 707 chevaux et 650 livres-pied de couple. Il s'agit de la version Hellcat. Et noté bien que j'ai dit (pour l'instant) puisque le constructeur américain va nous pondre quelque chose d'encore plus extrême et puissant cette année.

Design extérieur

Il n'y a pas grand-chose à dire sur l'esthétique de la Dodge Challenger qui n'a pas été dit, mais je me contenterai de parler des points essentiels. D'abord, comme vous avez pu le remarquer, elle conserve sensiblement les mêmes formes depuis son retour sur le marché en 2008, ce qui n'est pas une simple coïncidence. Le design de la voiture musclée américaine est son plus grand atout, mais il lui fallait simplement des mécaniques mieux adaptées pour accompagner son style robuste. Un détail qui ne plait particulièrement de la Dodge Challenger, c'est la prise d'air qui se trouve dans le phare avant gauche de certaines versions. Cette prise d'air est fonctionnelle et ajoute un aspect intéressant à la devanture du bolide américain. J'aime aussi beaucoup les feux arrière larges qui ne montrent que la voiture est imposante même de très loin.  

Design intérieur

L'habitacle de la Dodge Challenger 2017 est certainement le plus spacieux de la catégorie. La finition est correcte et l'intégration de la technologie est intéressante. L'intérieur de la Dodge Challenger 2017 est un peu plus moderne que son extérieur et c'est une bonne chose puisque le confort et la sécurité qu'on retrouve dans la gamme Dodge font partie des principales caractéristiques qui intéressent les acheteurs potentiels. La visibilité est bonne et la position de conduite est très agréable.

Les points faibles

Si la consommation d'essence est un point important pour vous, il est possible que la Dodge Challenger ne vous plaise pas. Chaque version est plus gourmande que la précédente. Juste pour vous donner une idée, la version dotée d'un moteur V6 affiche une consommation moyenne de 12.4L/100km en ville. S'il y a une chose que Dodge pourrait très certainement améliorer en ce qui concerne la Challenger, c'est le poids total de la voiture. Certes, ça ne fait aucune différence pour les versions SRT et Hellcat, mais les plus petites motorisations prennent mal son surplus de poids.

Les points forts

La Dodge Challenger est l'une des seules voitures qui proposent une boîte manuelle dans ses plus grosses versions. Néanmoins, même la boîte automatique fait un travail exceptionnel, les changements de rapport en mode manuelle avec les palettes aux volants sont assez brutaux. D'un bout à l'autre de la gamme de motorisation, vous y trouverez votre compte. Et le point le plus intéressant de la Dodge Challenger 2017, c'est très certainement son look d'époque qui en fera un futur classique.  

Résumé

Il n'y a pas de raison logique d'acheter une Dodge Challenger puisque c'est une voiture sportive avant tout. Elle offre des capacités correctes sur le plan fonctionnel et elle est confortable, mais elle n'a rien d'un VUS ou d'une grande berline. Par contre, si vous êtes à la recherche d'un bolide qui fera tourner les têtes sur son passage, la Dodge Challenger 2017 est faite pour vous. Et n'hésitez surtout pas à opter pour les couleurs les plus flamboyantes qu'elle propose, car c'est ce qui définit avant tout la Challenger.

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Chevrolet, Dodge, Ford, Chevrolet Camaro, Dodge Challenger, Ford Mustang, Dodge Challenger 2017

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Dodge