Dodge Dart 2014 : la Neon d’aujourd’hui

Dodge Dart 2014 : la Neon d’aujourd’hui

21 Octobre 2013 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Le mystère entourant la Dodge Dart avant son lancement a monté la barre très haute pour le constructeur américain. Appellation du passé, mécanique turbocompressée, silhouette toute neuve, Chrysler avait rassemblé les ingrédients du succès, mais jamais on aurait pu imaginer que le produit fini aurait été aussi décevant. Certes, la Dart affiche une silhouette moderne, mais en sera-t-il toujours ainsi dans 2 ou 3 ans? De plus, son habitacle est franchement ordinaire sur le plan esthétique et la majorité des matériaux qui le composent sont de piètre qualité. Enfin, la Dodge Dart n’est clairement pas à la hauteur de ses ancêtres en matière de performances avec leur légendaire version SRT-4. Le prix de la Dodge Dart 2014 n’a toujours pas été dévoilé, mais on peut s’attendre à quelque chose de similaire à l’an dernier, soit entre 16 000 $ et 24 000 $, car la voiture d’entrée de gamme du constructeur américain n’a subi aucune modification majeure cette année. Un air de famille Chrysler est l’un des constructeurs les plus fidèles à ses origines et le changement n’est pas sa plus grande force comme on peut le constater avec la Challenger qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’ancien modèle. Sans compter que mis à part un important lifting et des accessoires à la fine point de la technologie, la Grand Caravan n’a pas beaucoup changé en plus de 2 décennies. Dans le respect des traditions, Dodge a donc remis à jour la carrosserie de sa Neon avec une face avant plus agressive et des feux arrière à DEL. L’habitacle de la Dodge Dart est sans contredit son aspect le plus décevant. Si l’extérieur est passable, voire même joli, l’intérieur laisse à désirer. Certes, il est confortable et spacieux, mais les matériaux de piètre qualité et la finition bâclée à plusieurs endroits ont de quoi faire jaser… Un bon départ La Dodge Dart propose un petit moteur de 4 cylindres de 2.0 litres de 160 chevaux dans sa version de base. Un moteur turbo de 160 chevaux lui aussi, mais d’une cylindrée plus modeste (1.4 litre) est également disponible en option. Ces deux motorisations conviennent parfaitement au concept de la Dart en raison de leur excellente consommation d’essence. Dodge peut dire merci à Fiat sur ce coup. En revanche, les choses se gâtent pour ce qui est de la version supposément sportive de la gamme. Le problème avec la Dodge Dart 2014, ce sont les lettres GT, synonyme de passion et de différence sous le capot. Ces dernières sont généralement réservées aux versions haut de gamme et sportives d’un modèle, mais en ce qui concerne la Dart, il s’agit davantage d’une question d’image que d’un bien fait réel. La Dart GT est propulsée par un moteur de 4 cylindres de 2.4 litres. Ce denier développe tout de même 180 chevaux, mais nous sommes loin d’une Dart SRT-4 comme l’auraient souhaité de nombreux consommateurs. Néanmoins, selon certaines rumeurs qui circulent actuellement sur la toile laissent croire que SRT pourrait bientôt apposer sa griffe sur la petite Dart. Jean-Sébastien Poudrier 



Tags: Chrysler, Dodge, Fiat, Dodge Dart, Dodge Dart 2014

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier