Empêcher les voitures à essence d’entrer dans les grandes villes d’Europe ?

Empêcher les voitures à essence d’entrer dans les grandes villes d’Europe ?

05 Mai 2011 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si cela semble impossible pour le moment, c’est pourtant ce qu’envisage de faire l’Union européenne à l’horizon 2050. Essayez juste d’imaginer les grandes villes sans le bruit de fond, sans l’odeur et sans les émissions que causent les moteurs à carburant de véhicules automobiles dans les grandes villes d’Europe. Il est bien difficile de prédire ce qui se passera dans l’industrie de l’automobile au cours des quelque 40 années qui viennent, mais il est d’ores et déjà convenu que nous la demande risque de sérieusement augmenter dans le secteur de l’automobile et que devrons diminuer notre consommation de carburant de façon radicale si nous voulons voir le prochain siècle. Alors, ne plus permettre aux véhicules traditionnels d’entrer dans les grandes agglomérations fera peut-être beaucoup de sens en 2050.





Auteur: Jean-Sébastien Poudrier