Ferrari 458 Italia 2015 : un turbocompresseur dans l’équation

15 Juin 2014 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il semble que l’arrivée d’une California Turbo ait donné un nouveau souffle à Ferrari qui n’avait pourtant pas besoin de cette technologie pour offrir à ces clients une expérience de conduite unique, une puissance quasiment divine et une sonorité unique. Quoi qu’il en soit, la rumeur selon laquelle la prochaine vague de 458 Italia ou sa remplaçante pourrait se voir greffer un V8 de 3.8 litres turbocompressé est bel et bien lancée. On en discute sur les réseaux sociaux depuis quelque temps déjà, mais on croyait Ferrari à l’abri de cette tendance qu’ont les constructeurs à réduire la cylindrée de leur mécanique tout en augmentant l’efficacité de ces dernières grâces à de puissants turbocompresseurs. Ferrari qui fait bien évidemment classe à part emprunte la majorité de ses compétences à la Formule 1 ce qui fait bien l’affaire des propriétaires de ses voitures, mais comme tout, même le constructeur italien ne peut nier l’évidence et doit considéré une certaine attention à la culture populaire pour qui le turbocompresseur est roi. Une vraie 458 turbocompressés Tout comme c’est le cas pour Lamborghini, certains préparateurs et même de simples passionnées s’adonnent à d’importantes modifications sur leur Ferrari pour les rendre encore plus uniques, et ce, quand ce n’est pas le constructeur lui-même qui procède. Néanmoins, dans de rares cas, la transformation est si extrême qu’on ne reconnait plus la voiture, et ce, autant sur le plan mécanique qu’esthétique. Des fous de la mécanique ont notamment doté des 458 Italia de système à double turbocompresseur pour que ces dernières dépassent largement les 700 chevaux Les données « officielles » Bon, on en parle, mais quels sont les chiffres les plus réalistes dans tout ça? En fait, plusieurs sources font mention d’un V8 de 3.8 litres pouvant développer jusqu’à 670 chevaux. Vous aurez compris qu’il s’agit d’une version remaniée de l’actuel V8 dont profite la California T. Les gros canons Bien qu’elle soit parmi les voitures les plus prestigieuses, les plus rapides et les plus plaisantes à conduire de sa catégorie, la Ferrari 458 Italia est, dans les faits, l’une des moins puissantes, ce qui ne change pas grand-chose, sauf dans la guerre des chevaux. Chez Lamborghini, la cadette à droit à un V10 de 610 chevaux et Mclaren marque de gros points avec son V8 biturbo de 650 chevaux. Ferrari ne peut tout simplement pas laisser ses rivaux l’emporter, même au détriment de la perfection qu’offraient déjà la 458 Italia, car c’est une question d’honneur. Jean-Sébastien Poudrier 


Tags: Ferrari, Lamborghini, Mclaren, Ferrari 458 Italia, Ferrari 458 Italia 2015
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier