Ferrari 488 Spider 2016 : La suite logique

Ferrari 488 Spider 2016 : La suite logique

26 Août 2015 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Lorsqu’il est question de tradition, Ferrari est probablement le constructeur automobile qui soit le plus fidèle à ses origines. C’est pour cette raison qu’il n’était qu’une question de temps avant qu’on voit apparaître une version décapotable de la toute nouvelle 488 GTB. La 488 Spider seront officiellement présentés au Salon de Francfort en septembre prochain. Tout comme c’est le cas pour la version à toit rigide, la Ferrari 488 Spider sera propulsée par un V8 bi-turbo de 3.9 litres développant pas moins de 670 chevaux, ce qui va lui permettre de boucler le 0-100 en moins de 3 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 350 km/h. Plus de puissance, moins de poids L’une des plus grandes faiblesses des coupés, c’est la prise de poids spectaculaire dont ils font preuve par rapport à leur version coupé. Or, dans le cas de la Ferrari 488 Spider, les ingénieurs ont réussi à lui faire perdre 25 kg par rapport à la 458 Spider, ce qui veut dire que son poids total serait de 1525 kg, donc 50 kg de plus que sa version à toit rigide, ce qui reste tout de même respectable. La Ferrari 488 Spider sera doté d’un toit rétractable nouveau genre qui a été mi au point avec l’aide de Scaglietti. Ce dernier est composé de deux morceaux en aluminium qui se rabattent sous les deux bosses qui couvrent le moteur de la 488 Spider. Ce système ingénieux est largement moins encombrant que celui qu’on trouvait sur la 458 Spider. De plus, une foi le toit en place, la 488 Spider ne donne pas l’impression d’être une décapotable ce qu’on pourrait qualifier de véritable prouesse sur le plan esthétique. On ne connait toujours pas son prix, mais on croit que la 488 Spider sera vendue aux environs de 230 000 euros l’unité. Étrangement, c’est également d’une robe bleue que la bête italienne nous a été présentée, chose plutôt inusitée puisque la majorité des Ferrari sont rouge et que le jaune serait la couleur historique de la compagnie. Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Ferrari, Ferrari 488

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier