Ford Flex 2013 : une question de flexibilité

16 Septembre 2013 PAR JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER
Ford, Flex, 2013

Ce n’est pas toujours évident de trouver un véhicule qui convient aux besoins de toute la famille sans pour autant devoir se rabattre sur une minifourgonnette. Néanmoins, Ford offre une solution et elle s’appelle Flex. Ce multisegment à la silhouette carrée à plus d’un tour dans son sac. Il est urbain, spacieux et surtout, il propose l’une des mécaniques les plus puissantes de sa catégorie.

Outre pour son look et sa polyvalence, le Ford Flex 2013 est également apprécié pour son prix. Avec une valeur de revente inférieure à celle des VUS et supérieure à celle de ses rivaux VUM, le Flex est un véritable investissement. Sans compter qu’il propose deux des mécaniques les plus fiables et durables actuellement offertes par Ford.

Un VUM nouveau genre

Sans être vieux jeu, le Ford Flex adopte un design plus ancien, mais pas forcément déplaisant. On s’y fait rapidement à cette silhouette carrée, surtout lorsqu’on prend conscience du plein potentiel qu’offre le multisegment du constructeur américain. Même si je ne raffole pas du Flex sur le plan esthétique, je dois admettre qu’il n’est pas déplaisant à regarder lorsqu’il chausse ses immenses jantes en alliage. En revanche, sa palette de couleurs manque définitivement de piquant, car à l’exception d’un bleu et d’un rouge tout ce qu’il y a de plus ordinaire, le VUM du constructeur américain ne propose que des couleurs sobres. Et je vous en supplie, évitez le brun Kodiak si vous ne voulez pas avoir l’air de rouler dans un… géant.

L’habitacle du Ford Flex 2013 ressemble à celui d’un véhicule commercial. Il est simple, mais tout est accessible et les commandes sont ingénieusement passées. La finition n’est peut-être pas aussi soignée que celle de ses rivales, mais le Ford Flex 2013 reste tout de même parmi les véhicules les plus confortables, spacieux et sécuritaires de sa catégorie.

L’aérodynamisme en contradiction

Même si le Flex n’est pas réputé pour ses exploits mécaniques, il propose une gamme de motorisations plutôt intéressantes. On trouve notamment dans sa version de base un V6 de 3.5 litres dont la puissance s’élève à 285 chevaux et 225 livres-pied de couple, le tout couplé à une boîte de vitesse automatique à 6 rapports. Toutefois, cette même mécanique est aussi disponible en version turbo et sa puissance grimpe à 355 chevaux et 350 livres-pied de couple. En revanche, en dépit de son excellente capacité de remorquage et de ses accélérations brutales, il faudra concéder la partie économie de carburant si on souhaite profiter de la polyvalence du V6 turbocompressé de 3.5 litres. C’est pourquoi je conseille davantage le V6 de base. Mais qui sait, peut-être aurez-vous besoin de ces quelques cheveux supplémentaires.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Ford, Ford Flex, Ford Flex 2013
Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER