Ford Mustang Boss 302 2013 : machine de route conçue pour la piste

Ford Mustang Boss 302 2013 : machine de route conçue pour la piste

19 Décembre 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

  Depuis des lunes, la Ford Mustang a cette capacité d’exciter l’amateur d’automobiles qui sommeille en chacun de nous. Qui plus est quand elle s’appelle Boss 302, qu’elle est conçue pour la piste et qu’elle peut avantageusement se mesurer à une BMW M3 ! Pour apprécier une Mustang Boss 302 2013, il faut presque oublier tout ce qu’on connaît de la Mustang. Il s’agit vraiment d’une machine de piste que Ford commercialisera pour la route. Mécanique La mécanique qu’on retrouve sous le capot de ce petit bijou est un V8 de 5 litres (302 pouces cubes, de là son appellation) à double arbre à cames en tête et à quatre soupapes par cylindres qui développe une puissance de 444 chevaux à 7 400 tours par minute et produit un couple de 380 livres-pieds à 4 500 tours. Cette mécanique est construite à l’usine de Windsor, en Ontario et est jumelée à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Les pistons et les bielles de ce bolide sont fabriqués en acier forgé et sont en mesure de supporter le régime moteur de 7 400 tours. Son taux de compression est de 11 à 1, et il utilise du carburant à indice d’octane 91. La mise en marche de ce moteur arrive à nous mettre un sourire aux lèvres, et ce, même dans nos pires journées. De fait, l’échappement quadruple qui aboutit sur les côtés de la voiture émet une sonorité tout à fait délirante. Les accélérations de la Mustang Boss 302 sont très impressionnantes. On passe de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes, on couvre le quart-de-mille en un peu plus de 12 secondes et on atteint une vitesse de pointe de 250 km/h. Pour ce qui est de la suspension, elle est conçue pour la haute performance et elle est réglable pour la piste. Cependant, la voiture affiche un léger sous-virage qu’il est possible de corriger en appuyant sur l’accélérateur. Le freinage est assuré par des disques et des étriers Brembo. Pour ce qui est des pneus, on a affaire à des Pirelli PZero 255/40R19 à l’avant et 285/35R19 à l’arrière. Habitacle et carrosserie En matière de design, la Boss 302 2013 a hérité de feux arrière à diodes électroluminescentes. À l’avant, on trouve un long capot qui intègre deux évents fonctionnels capables d’évacuer une bonne quantité de chaleur. Les phares sont à décharge à haute intensité. Enfin, la calandre confère vraiment à la Mustang Boss 302 un air de prédateur. Pour ce qui est de l’habitacle, il faut vraiment se rappeler qu’on est à l’intérieur d’une Mustang. Si la Boss 302 est capable de rivaliser avec la BMW M3 en termes de performances, elle ne peut se comparer à la M3 quand vient le temps de parler confort, ergonomie. On y trouve cependant des sièges Recaro. Pour ce qui est du reste, on est dans une Mustang GT.   Conclusion La Mustang Boss 302 2013 est une magnifique machine de performances. Il est évident qu’on n’achète pas cette voiture pour ses économies de carburant car elle affiche une consommation de 15,7 litres aux 100 kilomètres en ville; elle consomme quand même relativement peu sur la route avec une cote de 9 litres aux 100 kilomètres. Richard Roch



Tags: BMW, Ford, BMW M3, Ford Mustang

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier