Jeep Compass 2014 : le deuxième cadet

25 Août 2014 PAR JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER
Jeep, Compass, 2014

Chez Jeep, comme partout ailleurs, on réutilise certaines plates-formes avec plusieurs véhicules dans l’objectif d’épargner quelques dollars sur la valeur totale et je dois dire que ça fonctionne plutôt bien dans le cas du Compass. Ce dernier ne ressemble pas à son faux jumeau, le Patriot, pourtant, ils partagent plus de la moitié de leurs composants. Le Jeep Compass ressemble davantage à une VUS urbaine. Néanmoins, ses capacités hors routes restent très intéressantes et contrairement à son grand frère le Cherokee, le Jeep Compass, est un véhicule économique à la pompe.

Légèrement plus dispendieux que le Jeep Patriot, le Jeep Compass conserve toutefois mieux sa valeur, ce qui peut-être vu comme une option rentable à long terme. En revanche, la fiabilité du modèle n’a rien d’exemplaire et sa dépréciation est si rapide les premières années que personne n’osera vendre par peur d’encaisser une perte trop lourde financièrement. Néanmoins, si vous avez la chance de tomber sur un Compass d’occasion, n’hésiter pas, surtout si le modèle vous plait.

Deux mécaniques?

C’est important et très plaisant d’avoir le choix en matière de véhicule utilitaire sport, mais je crois que Jeep aurait certainement pu limiter les configurations possibles de son Compass tout simplement parce que la majorité d’entre elles sont absurdes. D’abord, le VUS du constructeur américain offre un petit moteur de 4 cylindres de 2.0 litres développant 158 chevaux et 141 livres-pied de couple. Ce dernier peut-être associé à une boîte manuelle à 5 rapports ou une automatique à 6 rapports. Toutefois, seule une traction avant est disponible pour cette mécanique et voilà la plus grande erreur du constructeur américain à mon avis.

Jeep propose également un autre moteur de 4 cylindres de 2.4 litres cette fois-ci. Ce dernier est plus puissant – 172 chevaux et 165 livres-pied de couple –, mais il est aussi plus gourmand. Or, il profite de la traction intégrale de série, ce qui n’est pas vraiment utile puisque sa capacité de remorquage est aussi limitée que celle du premier moteur.

Des désavantages?

Trop de configurations, une fiabilité douteuse et une compétence hors route limitée pour le modèle à traction.

Aubaine assurée

Véhicule économique à la pompe, bonne capacité de chargement et plusieurs technologies de pointe malgré son petit prix.

C’est pour vous!

Le Jeep Compass 2014 peut convenir à quiconque accepte certains compromis en matière de qualité de finition et qui recherchent un véhicule pratique pour se déplacer.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Jeep, Jeep Compass, Jeep Patriot, Jeep Compass 2014
Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER