L'Essence à juste prix veut que le gouvernement bouge

L'Essence à juste prix veut que le gouvernement bouge

02 Septembre 2005 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Avec le litre de l'essence frôlant 1,35 $, le porte-parole de l'organisme, Frédéric Quintal, demande au premier ministre Jean Charest de mettre en application la loi provinciale sur les produits pétroliers. Cette loi autorise le gouvernement à contrôler les prix.

Selon L'Essence à juste prix, le gouvernement peut déterminer par décret le prix maximum auquel peut être vendu ou distribué un produit pétrolier quand l'intérêt public l'exige.





Auteur: Jean-Sébastien Poudrier