L'essence bientôt à 1,50 $

L'essence bientôt à 1,50 $

10 Janvier 2008 PAR Jean-Sébastien Poudrier

La banque canadienne vient de rendre public son rapport sur l'énergie de Marchés mondiaux CIBC.  Il en ressort que l'offre mondiale de pétrole ayant du mal à suivre la demande, les prix à la pompe devrait augmenter.

Les spécialistes de la CIBC affirment qu'en raison du gonflement de la demande des économies en développement, de l'épuisement accéléré des stocks existants et des nombreux retards reliés à la mise en valeur et à l'exploitation de nouveaux champs pétroliers, il faudra peut-être, d'ici 2012, revoir à la baisse les estimations du Department of Energy des États-Unis et de l'Agence internationale de l'énergie et réduire de huit millions de barils par jour la
prévision de l'offre mondiale de pétrole.

Toujours selon cette étude, en raison des importants retards touchant les projets pétroliers et des taux d'épuisement de plus en plus marqués, les stocks n'augmenteront que d'à peine trois millions de barils par jour d'ici 2012 - ce qui est nettement inférieur aux 10 millions de barils prévus par l'Agence internationale de l'énergie. La montée en flèche de la demande de pétrole dans des pays comme la Chine, l'Inde, la Russie, voire dans les plus grands pays producteurs de pétrole, creuse l'écart entre l'offre et la demande et pourrait faire grimper les prix du pétrole brut jusqu'à 150 $ US le baril d'ici 2012.





Auteur: Jean-Sébastien Poudrier