Match comparatif : Subaru Forester vs Mitsubishi Outlander 2020

29 Juin 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier
match comparatif Mitsubishi Subaru

Subaru et Mitsubishi s’affrontent depuis la nuit des temps qu’il soit question de course automobile dans la discipline du rallye ou tout simplement pour séduire la petite famille moderne moyenne avec leur VUS sécuritaire, polyvalent et surtout très plaisant à conduire. C’est comme s’il y avait une âme sportive dans tous les véhicules que proposent les 2 constructeurs japonais. Néanmoins, comme vous avez pu le lire dans le titre, les 2 modèles qui nous intéressent aujourd’hui sont le Mitsubishi Outlander et le Subaru Forester dans leur plus récente édition, soit 2020.

Bien que les 2 VUS semblent totalement différents l’un de l’autre, ils n’ont jamais été aussi semblables qu’aujourd’hui, car ce qui compte, c’est le résultat au final. Ils ont tous 2 étés fabriqués dans les règles de l’art japonais, ils affichent des compétences hors routes impressionnantes et ils sont plus polyvalents que la majorité des autres VUS sur le marché. C’est simple, si vous êtes un aventurier dans l’âme, c’est un Forester ou un Outlander qu’il vous faut. Néanmoins, il y a un mais, car il faut en choisir un seul et vous allez voir que ce n’est pas aussi aisé qu’on pourrait le croire.

Les chiffres avant tout

Comme tout bon acheteur, la première chose qu’on fait lorsqu’on magasine un nouveau véhicule, c’est de jeter un coup d’œil aux chiffres. Ainsi, débutons avec le Mitsubishi Outlander qui affiche un prix de base de 32 013$ pour sa version régulière et 46 013$ pour la version hybride enfichable. Jusque-là, tout va bien et je vous dirais même que les choses continuent de s’améliorer puisque l’Outlander propose pas moins de 7 niveaux de finition dans sa version régulière. Toujours du côté de chez Mitsubishi, l’Outlander propose pas moins de 3 motorisations différentes à commencer par un petit moteur de 4 cylindres de 2.4 litres qui développe une puissance de 166 chevaux et 162 livres-pied de couple. Vient ensuite un V6 de 3.0 litres qui développe 224 chevaux et 215 livres-pied de couple. Je sais, ce n’est pas particulièrement puissant pour une motorisation de ce volume, mais le constructeur japonais mise avant tout sur la fiabilité à long terme, car dans les faits, augmenter la puissance reviendrait à pousser davantage de stresse sur les différents composants mécaniques. Au final, l’Outlander propose une motorisation hybride enfichable qui se compose d’un moteur de 4 cylindres de 2.0 litres et d’un moteur électrique pour une puissance totale de 200 chevaux. De plus, dans cette version, l’Outlander affiche une autonomie moyenne de 35 kilomètres en mode 100% électrique. Il est aussi intéressant de savoir que le Mitsubishi Outlander affiche une capacité de remorquage de 3 500 livres et comme si ce n’était pas suffisant, il bénéficie d’une garantie mécanique de 10 ans/160 000 kilomètres.

Inutile de vous dire que le Subaru Forester fait pâle figure à ce niveau avec sa garantie mécanique de 5 ans/100 000 kilomètres. De plus, la capacité de remorque du VUS du constructeur japonais ne s’élève qu’à 1 500 livres, soit 2 000 de moins que pour le Mitsubishi Outlander. Pour ce qui est du tarif, on est dans une fourchette de prix très similaire à celle précédemment mentionnée avec un modèle d’entrée de gamme qui débute à partir d’un peu moins de 31 000$ et un modèle tout équipé qui coûte tout juste 42 000$ et entre tout ça, il y a un total de 6 versions différentes. Bref, pour ce qui est du niveau d’équipements et du prix, les 2 VUS japonais sont très similaires. Côté mécanique, Le Subaru Forester parait encore une fois en désavantage ici puisqu’il ne propose qu’une seule option. Il s’agit d’un moteur de 4 cylindres de 2.5 litres 182 chevaux et 176 livres-pied de couple.

Le meilleur rouage intégral ?

Je crois que c’est la question de tout le monde se pose et pour être honnête avec vous, à moins que vous n’ayez l’intention de gravir une montagne avec une pente à plus de 45 degrés, il est fort probable que vous ne puissiez pas voir la différente entre le rouage intégral de ces 2 VUS. Néanmoins, pour les besoins de la cause, la victoire revient encore une fois à Subaru dans ce segment, car le rouage intégral du constructeur japonais est de loin le plus efficace sur le marché.

Beau, bon, pas cher

Comme nous avons déjà parlé des 2 derniers sujets, concentrons-nous ici sur le design de ses 2 véhicules, car c’est à ce niveau qu’ils sont le plus différents. En ce qui concerne l’Outlander, je dois malheureusement pointer du doigt le constructeur japonais, car ce dernier n’a pas fait beaucoup d’effort pour remodeler son VUS dans les dernières années. Il est vrai que quelques éditions spéciales se sont ajoutées au lot, mais au final, aucun changement esthétique majeur n’a été constaté depuis une dizaine d’années. Et je vais me passer de commentaire en ce qui concerne le design et surtout la finition intérieure du Mitsubishi Outlander 2020.

De son côté, Subaru a fait des efforts considérables pour transformer son image dans les dernières années et ça se reflète dans le Forester 2020. Le VUS du constructeur japonais est absolument superbe à tous les niveaux et comme si ce n’était pas suffisant il propose une version sport particulièrement attirante. Autant vous dire que pour moi, c’est le Forester qui l’emporte sur le plan esthétique.

Une remontée inattendue

L’an dernier, lorsqu’on avait effectué le match comparatif entre l’Outlander et le Forester, on avait constaté que ce dernier ne se vendait à près de 2 fois plus d’unités que sa rivale jamais. Toutefois, il semble que les changements apportés à l’Outlander dans la dernière année aient porté fruit puisque l’écart de vente entre les 2 modèles n’est désormais plus que de quelques milliers d’unités, ce qui m’amène à conclure que le Mitsubishi Outlander est peut-être le véhicule le plus intéressant entre les 2 cette année si on y va avec logique et non avec émotion. Toutefois, je ne suis pas totalement convaincu par ce dernier, car le Forester se défend bien lui aussi.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Mitsubishi, Subaru, Mitsubishi Outlander, Subaru Forester, Mitsubishi Outlander 2020
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier