Mazda CX-5 2022 : Équilibre et plaisir garantis

Mazda CX-5 2022 : Équilibre et plaisir garantis

18 Octobre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Mazda CX-5 2022

Le CX-5 est de loin le véhicule le plus populaire de la gamme Mazda et avec raison. C’est un véhicule qui a fait ses preuves autant en matière de fiabilité que de durabilité. Son design est élément, mais aussi à l’épreuve du temps. Ensuite, même si son système d’infodivertissement est loin de figurer parmi les plus simple et intuitif sur le marché, le VUS du constructeur japonais se rattrape avec la qualité de sa finition intérieure et son confort. C’est le genre de véhicule qu’on peut acheter les yeux fermés sans craindre de le regretter. Ajoutez à cela le fait que c’est l’un des véhicules les plus plaisants à conduire de sa catégorie et vous obtenez la formule magique pour un VUS idéal.

 

Toutefois, la compétition est de plus en plus féroce dans le segment du Mazda CX-5 et c’est pour cette raison que ce dernier bénéficie de quelques améliorations importantes pour 2022. Le constructeur japonais a notamment effectué une mise à jour de son rouage intégral pour intégrer de nouveaux modes de conduites. Le CX-5 2022 a aussi droit à un écran d’infodivertissement de 10.3 pouces de série maintenant et il profite d’une foule de nouvelles technologies de pointe comme l’addition du système MyMazda. Finalement, le constructeur japonais en a profité pour remanier les groupes d’options avec de nouvelles caractéristiques pour certaines versions.

 

Gamme et prix

 

Les prix du Mazda CX-5 2022 n’ont pas encore été dévoilés au moment d’écrire ces lignes, mais on peut s’attendre à une légère augmentation par rapport au modèle 2021. Toutefois, nous allons utiliser la fourchette de prix du modèle 2021 en guise de référence. Ainsi, le CX-5 nous est offert à partir de 31 281 $ dans sa version GX. Mazda nous propose ensuite la version GS à partir de 34 481 $ et cette dernière est suivie de la version Kuro à partir de 39 281 $. C’est à partir de la version GT que le VUS du constructeur japonais adopte une conduite encore plus dynamique, mais cette version débute à 40 681 $. Finalement, le Mazda CX-5 est aussi disponible en version de grand luxe Signature. Cette dernière est loin d’être prétentieuse et je vous dirais même qu’elle est capable d’en donner pour leur argent à la majorité des VUS de luxe qui œuvrent dans la même catégorie. En fait, si Mazda avait une marque de luxe comme Acura avec Honda ou Lexus avec Toyota, le Mazda CX-5 serait un excellent modèle pour la représenter.

 

Performances

 

Le VUS du constructeur japonais propose 2 options sur le plan mécanique à commencer par un moteur de 4 cylindres de 2.5 litres qui affiche une puissance de 187 chevaux et 186 livres-pied de couple. À priori, ces chiffres ne semblent pas très impressionnants, mais c’est plus que suffisant pour un véhicule de la dimension du Mazda CX-5. Au final, ce moulin est combiné à une boîte automatique à 6 rapports et un rouage à traction de série, mais le rouage intégral est offert en option. Pour ce qui est de la consommation de carburant, on a droit à une moyenne de 9.7L/100km en ville et 7.8L/100km sur autoroute avec la traction avant. Si vous optez pour le rouage intégral, vous aurez droit à une consommation moyenne de 10.2L/100km en ville et 8.2L/100km sur autoroute. Toutefois, si vous voulez une motorisation dynamique, il y en a une. Il s’agit d’un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.5 litres et ce dernier affiche une puissance de 250 chevaux et 320 livres-pied de couple, ce qui en fait l’une des motorisations les plus puissantes de sa catégorie. Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que le VUS du constructeur japonais arrive à conserver une consommation moyenne de 10.8L/100km en ville et 8.7L/100km sur autoroute même avec toute cette puissance sous le capot.

 

Design et technologies

 

Le Mazda CX-5 est arrivé sur le marché en 2012 et même s’il a bénéficié d’une refonte complète en 2017, il n’a que très peu changé dans son approche stylistique et c’est une bonne chose, car il n’a pas pris une seule ride. Le VUS du constructeur japonais propose un design équilibré et élégant sans courbes ou formes agressives, ce qui le rend plus difficile à associer à une époque précise. À mon avis, c’est l’un des rares VUS actuellement disponibles sur le marché qui sera encore considéré comme joli dans 20 ou même 30 ans selon les nouveaux standards du marché.

 

Il en va de même pour son habitacle, car une fois de plus le constructeur japonais mise sur un style plus minimaliste et une finition de qualité. Si on enlevait le logo du CX-5, on pourrait presque croire que c’est un véhicule de luxe. Enfin, les véhicules de luxe d’aujourd’hui sont plus opulents, mais disons simplement que le CX-5, lui, a de quoi plaire sans offenser qui que ce soit.

 

Les points faibles

 

La compétition offre plus de possibilités sur le plan mécanique et notamment des versions hybrides. Il lui manque quelque chose d’osé ou d’audacieux.

 

Les points forts

 

C’est un véhicule particulièrement bien équilibré, plaisant à conduire et j’en passe. Il affiche l’une des meilleures cotes de sécurité de sa catégorie et c’est un véhicule très fiable. Sa couleur rouge est justement l’une des plus belles teintes de rouge actuellement disponible sur le marché.

 

Élément signature

 

Le Mazda CX-5 s’est forgé une solide réputation avec les années et c’est l’un des rares véhicules qui n’a pas besoin d’un élément provocateur pour rayonner ou se distinguer des autres.

 

Le mot de la fin

 

On peut dire que Mazda a mis le paquet avec cette seconde génération pour son CX-5 et ça se voit puisque le modèle est le plus populaire de toute sa gamme. Néanmoins, comme je l’ai mentionné plus tôt, la catégorie du CX-5 est de plus en plus compétitive, mais Mazda a justement pensé à tous puisque son VUS va avoir droit à plusieurs améliorations importantes dans les années à venir. Toutefois, si les versions actuelles vous plaisent, n’hésitez pas à arrêter votre choix sur l’une d’entre-elles, car c’est un modèle que très peu d’acheteurs regrettent.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Acura, Honda, Lexus, Mazda, Toyota, Mazda CX-5, Mazda CX-5 2022

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Mazda