McLaren Artura 2022 : une nouvelle génération

McLaren Artura 2022 : une nouvelle génération

24 Juillet 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier
McLaren Artura 2022

Jusqu’à tout récemment, on connaissait surtout Mclaren pour ses prouesses en Formule 1 et la légendaire F1 qui n’a pourtant été produite qu’à 106 exemplaires incluant toutes les versions inimaginables. Enfin, tout ça pour dire que le constructeur britannique a pris un gros risque en 2011 en se lançant dans la fabrication de voiture de production avec la MP4-12C. Toutefois, McLaren s’est vite imposé dans le segment se forgeant ainsi une solide réputation dans le créneau des voitures sportives de prestige. McLaren est aujourd’hui une marque que l’on compare à Lamborghini, Ferrari et Porsche, ce qui n’est pas rien puisque le constructeur britannique a fait en 10 ans ce que ses rivaux ont pris 50 ans pour réaliser. Avec une progression aussi rapide, ce n’est donc pas étonnant que McLaren ait été le premier des constructeurs automobiles de sa catégorie à nous présenter sa sportive de nouvelle génération, la McLaren Artura 2022.

 

Ce qui rend cette voiture aussi impressionnante, c’est le fait que McLaren ait décidé de partir d’une page blanche. Certes, le constructeur britannique a utilisé ses connaissances déjà acquises pour concevoir cette voiture et le fait qu’elle ressemble un peu aux autres voitures de la marque n’est pas le fruit du hasard non plus. Enfin, l’important, c’est qu’on sache qu’il s’agit d’une McLaren et que la voiture se comporte comme une McLaren, mais pour le reste, c’est un tout nouveau bolide d’un bout à l’autre des parechocs. Une fois de plus, McLaren a pris d’énormes risques au profit de l’innovation et comme ce fût le cas en 2011 avec la MP4-12C, la McLaren Artura aura un impact très positif sur la réputation de la marque.  

 

Gamme et prix

 

Plus efficace, plus rapide et plus moderne, la McLaren Artura fait office de nouveau modèle d’entrée chez le constructeur britannique, mais je peux vous assurer qu’elle n’a rien d’un modèle d’entrée de gamme, bien au contraire. Pour l’instant, la McLaren Artura est uniquement disponible en version Coupé, mais comme le veut la tradition, elle devrait bientôt être proposée en déclinaison décapotable sans oublier sa ses versions LT et LT décapotables. Qui sait, peut-être que le constructeur britannique nous réserve aussi d’autres surprises pour le modèle comme ce fût le cas avec la 570s qu’elle remplace. Cette dernière n’a fini par être disponible en 7 déclinaisons, rien de moins. Pour ce qui est du prix de base de la McLaren Artura, il est question d’environ 280 000$. Toutefois, si vous vous y connaissez moindrement en matière de voiture exotique, vous savez comme moi qu’il s’agit que d’une référence, car la facture a tendance à gonfler de plusieurs dizaines de milliers de dollars dans le processus de personnalisation de votre voiture. Sans parler de la division MSO (McLaren Special Operation) qui peut littéralement vous offrir une configuration unique selon vos spécifications moyennant un léger extra si vous voyez ce que je veux dire.

 

Performances

 

Grâce à des technologies de pointe et une motorisation hybride, l’Artura, marque l’arrivée d’une nouvelle ère chez McLaren. Pour parler d’hybridation chez McLaren, il faut remonter en 2013 avec la P1 qui a été la toute première voiture hybride la marque. Toutefois, cette dernière était plus près d’un concept et d’une expérience que d’un modèle de production. Enfin, on comprend mieux pourquoi elle est vite tombée dans la catégorie des Hypercars avec une production limitée à 380 exemplaires si on compte les versions de courses. Or, la production de l’Artura ne sera pas aussi limitée et à l’instar de la P1, elle n’est pas propulsée par un V8, mais bien par un V6 biturbo accompagné à un moteur électrique pour une puissance totale de 680 chevaux. Ainsi, la sportive du constructeur britannique est capable de boucler le 0-100 en moins de 3.0 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 330 km/h, des performances plus que respectables pour un modèle d’entrée de gamme. Certains vont vouloir critiquer le fait que le V6 n’aura jamais la sonorité d’un V8 et c’est vrai, mais je peux vous assurer que ce nouveau moulin à tout pour vous faire frissonner avec sa propre signature sonore.

 

Design

 

Tout en conservant l’aspect typique d’une McLaren, le constructeur britannique a réussi à nous offrir une nouvelle voiture différente et spectaculaire sur le plan esthétique. Lorsqu’on la voit, il n’y a aucun doute sur le fait que l’Artura est une McLaren et c’est important pour l’image de la marque. D’ailleurs, il y a un autre élément dont peu de gens parlent, mais qui est pourtant frappant pour la marque et c’est le nom du modèle. Jusqu’ici, McLaren utilisait essentiellement une combinaison de chiffre et de lettre qui décrivait sensément la voiture sur le plan technique. Toutefois, ayant beaucoup renforcé son image dans les dernières années, le constructeur a fini par concevoir des voitures avec un nom tout simplement et l’une des premières a été la Senna en hommage au célèbre pilote de Formule 1 Ayrton Senna. En ce qui concerne l’Artura, la croyance populaire veut que le constructeur britannique ait simplement fusionné les mots Art et Culture.

 

En ce qui concerne le design intérieur de la voiture, ce edt du travail bien fait comme seul McLaren sait le faire. Pas d’extravagance ou de froufrou, juste un habitacle simple, moderne et élégant.

 

Les points faibles

 

Un nouveau nom, un nouveau moteur et un nouveau concept, tout est à risquer. Sa fiabilité reste à prouver.

 

Les points forts

 

Elle fait déjà une forte impression dès ses débuts et c’est une voiture qui risque de faire tourner les têtes sur son passage. Elle est dotée des toutes dernières technologies, ce qui promet d’en faire une voiture extrêmement plaisante à conduire, rien de moins.

 

Élément signature

 

La nouveauté tout simplement. Disons qu’on ne sait pas encore grand-chose de cette voiture et on la trouve déjà fascinante. Reste à voir comment tout ça va vieillir, mais pour l’instant, c’est une voiture qui risque de plaire beaucoup grâce à toutes les nouveautés qu’elle propose.

 

Le mot de la fin

 

Une fois de plus, je crois que McLaren a visé juste avec sa nouvelle voiture et j’ai particulièrement hâte de voir la suite. McLaren est une marque qui a été largement sous-estimée à ses débuts et c’est pourquoi c’est le moment parfait pour entretenir de meilleures relations avec le constructeur britannique avant que ce dernier ne devienne aussi fermé et exclusif que Ferrari.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Ferrari, Lamborghini, Mclaren, Porsche

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier