Mercedes-Benz : une camionnette en préparation

08 Avril 2015 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On aura beau dire qu’il est inule, qu’il consomme beaucoup et qu’il est plusieurs années en arrière sur le reste de l’industrie automobile, mais le camion reste quand même parmi les véhicules les plus vendus au monde. Et ce n’est pas uniquement le cas en Amérique du Nord puisque de plus petites camionnettes sont offertes ailleurs dans le monde. Ce marché est en pleine expansion et des constructeurs qui n’auraient jamais osé s’y introduire ont maintenant l’intention de s’imposer dans cette catégorie. Mercedes-Benz vient tout juste de faire l’annonce qu’une camionnette rejoindrait sa flotte de véhicules commerciaux d’ici 2020. En revanche, le constructeur allemand ne s’attaquera pas au marché américain ou les trois géants Ford, Chrysler et GM on déjà les plus grosses parts du marché. Toutefois, l’Afrique du Sudm l’Australie, l’Europe et l’Amérique du Sud sont friandes de ce genre de camion plus compact. Pourquoi pas la terre sacrée? La raison pour laquelle les camions d’autres marques que celles des géants américains ont du mal à prendre place sur le marché ici est bien simple, c’est parce qu’ils ne sont tout simplement pas fabriqués ici. En fait, ça remonte à très loin et on peut jeter le blâme sur une taxe qui s’appelle la Chiken Tax qui oblige les constructeurs dont les camions sont fabriqués à l'extérieur des États-Unis à payer un supplément de taxe de 25 %, ce qui n’a tout simplement aucun sens. C’est donc pour cette raison qu’il y a de faible chance qu’on voit la camionnette de Mercedes-Benz sur nos routes même si quelques riches adeptes de la marque risquent tout de même d’en faire l’importation. Un air de famille Si vous pensez avoir déjà vu la camionnette de Mercedes-Benz au paravent, ça n’a rien du hasard puisqu’il est en réalité basé sur le Nissan NP300 Navara, une autre jolie camionnette qui est disponible partout ailleurs dans le monde, mais pas en Amérique du Nord. La prochaine vache à lait de Mercedes-Benz? Le constructeur allemand croit qu’il sera en mesure de produire et vendre plus de 120 000 de ses camionnettes annuellement, ce qui serait certainement très profitable. Et si on pouvait? Même si le constructeur allemand n’a pas parlé de l’Amérique du Nord dans son plan d’affaires, auriez-vous envie de vous procurer une camionnette intermédiaire arborant l’étoile de Mercedes-Benz? Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Chrysler, Ford, Mercedes-Benz, Nissan
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier