Mercedes-Benz Classe A 2022 : la meilleure note

Mercedes-Benz Classe A 2022 : la meilleure note

02 Juin 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Mercedes Benz Classe A 2022

Dans le milieu académique, en gastronomie, dans le monde du sport et dans une foule de domaines, le A est la plus haute note que l’on puisse attribuer ou presque. Chez Mercedes-Benz, on voit les choses à l’envers puisque la lettre A représente le début de quelque chose. La Classe A est donc la plus petite voiture que nous propose le constructeur allemand et officiellement son modèle d’entrée de gamme. Toutefois, la Classe A n’en demeure pas moins une voiture de luxe et de prestige tout ce qu’il y a de plus légitime. Alors, la question qu’on peut se poser, c’est à savoir à qui réellement cette voiture s’adresse-t ‘elle?

 

Selon-moi, la Mercedes-Benz Classe A est une voiture parfaite pour celui ou celle qui conduit une sous-compacte ou un compact grand public et qui veut quelque chose de supérieur en termes de qualités et d’expérience. La personne qui conduit déjà une berline intermédiaire ou une grande berline grand public n’y trouvera pas forcément son compte même si la Classe A est plus prestigieuse. C’est pour cette raison que je ne la vois pas vraiment comme une voiture d’entrée de gamme. Elle offre déjà un équipement complet et son prix peut grimper en flèche en fonction des options que vous ajoutez comme c’est le cas pour les autres modèles de la marque. Généralement, lorsqu’on parle d’un modèle d’entrée de gamme, celui-s ’arrêtent là où le prochain modèle débute ou presque. Or, avec la Classe A, il est possible de l’équiper à tel point que la facture finale dépasse celle d’une Classe E d’entrée de gamme même s’il s’agit d’une berline intermédiaire de luxe.

 

Design

 

La Classe A est disponible sous deux formes à l’heure actuelle à savoir en version berline et en version à hayon. C’est d’ailleurs l’une des rares voitures de sa catégorie à offrir deux configurations possibles au Canada, ce qui la rend encore plus alléchante à mon avis. Pour le reste, ce qui compte vraiment, c’est le fait que malgré sa petite taille et son prix de base raisonnable, la sous-compacte du constructeur allemand dégage essentiellement la même notoriété que ses grandes sœurs. Elle ne donne pas une seconde l’impression d’être un modèle abordable. C’est une Mercedes-Benz tout ce qu’il y a de plus légitime.

 

Habitacle et technologies

 

Il y a quelque chose que Mercedes-Benz a compris et dont les autres constructeurs devraient se servir de source d’inspiration. Qu’on monte à bord d’une Classe A à 40 000 $ ou d’une Classe S à 130 000 $, avec Mercedes-Benz, il y a toujours cet effet « wow » et magique. Il n’y a pourtant là aucun secret. Le constructeur allemand mise sur des éléments simples. Il y a de la technologie de pointe, des éléments de design très prononcé et un éclairage ambiant à la fois raffiné et imposant. Et le tout s’organise avec un équilibre et finesse inégalés. Personnellement, je préfère l’habitacle d’une Classe A à celui même d’une Rolls-Royce et d’une Bentley uniquement pour cette raison. Certes, on ne parle pas du confort et du reste, mais en termes de design pur et brut, Mercedes-Benz a la main de maître.

 

Performances

 

Une autre chose qui prouve que la Classe A n’est pas une voiture d’entrée de gamme, c’est le fait qu’elle nous propose non pas une, mais bien trois options différentes sur le plan mécanique. Dans tous les cas, il s’agit d’un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres jumelé à une boîte automatique à 7 rapports et un rouage intégral de série. On débute donc avec la première variante de cette mécanique qui évolue sous le modèle 220. Cette dernière offre donc une puissance de 188 chevaux et 221 livres-pieds de couple. On passe ensuite à la version 250 avec ses 221 chevaux et 258 livres-pied de couple. Finalement, on arrive à la version AMG 35 avec 302 chevaux et 295 livres-pied de couple. Équipée de cette motorisation, on peut qualifier la Classe A de véritable petite bombe. Autant vous dire que c’est une voiture avec laquelle il est impossible de ne pas avoir le sourire fendu jusqu’aux oreilles lorsqu’on la conduit.  

 

Gamme et prix

 

Bien qu’elle soit la voiture la plus abordable de toute la gamme Mercedes-Benz, la Classe A n’est pas une voiture que l’on pourrait qualifier comme étant à la portée de tous les budgets. La version berline débute à 39 900 $ alors que la version à hayon débute à 41 900 $. C’est raisonnable pour une voiture de ce calibre, j’en conviens, mais si vous n’avez jamais magasiné une voiture de luxe avant, vous risquer d’être désagréablement surpris au niveau des options. On peut facilement faire grimper le prix de la voiture à plus de 70 000 $ avec les options. Toutefois, je vous dirais qu’on peut facilement être comblé quelque part entre 40 000 $ et 70 000 $ sans forcément cocher toutes les cases.

 

Les points faibles

 

Même si c’est une voiture de luxe, elle n’en demeure pas moins petite et sa suspension est très rigide. Le prix grimpe à une vitesse ridiculement élevée lorsqu’on se laisse emporter par les options.  

 

Les points forts

 

C’est une petite voiture très agréable à conduire et sa variante AMG offre des performances à couper le souffle. Son habitacle est tout simplement superbe et c’est une petite voiture qui dégage un grand prestige.

 

Élément signature

 

La Mercedes-Benz Classe est la preuve que ce n’Est pas la taille qui compte lorsqu’il est question de voitures de luxe. Tout est une question de concept, de finition, de technologies et d’expérience générale du modèle.

 

Le mot de la fin

 

Avec le marché actuel et la pénurie de véhicules, il ne serait pas improbable que la Classe A doive éventuellement tirer sa révérence pour laisser de la place à d’autres modèles plus rentables pour le constructeur allemand. Bref, tout ça pour dire que si c’est une voiture qui vous a toujours intéressé, c’est maintenant ou jamais qu’il ne faut en profiter.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Bentley, Mercedes-Benz

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Mercedes-Benz