Mitsubishi RVR 2014 : le sauveur

27 Mai 2014 PAR JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER
Mitsubishi, RVR, 2014

En temps normal, le véhicule le plus populaire d’une gamme est une sous-compacte ou dans certain cas, une berline, mais les choses sont légèrement différentes pour Mitsubishi, car le RVR — un petit VUS urbain — devance la Lancer par quelques dizaines d’unités dans les ventes. Ce qui explique son succès? Eh bien, le Mitsubishi RVR est petit, mais spacieux, il est également très polyvalent et son design est agréable à l’oeil.  

L’un des points forts du RVR réside dans son prix de base alléchant, car le petit VUS du constructeur japonais s’affiche à partir de moins de 20 000 $. Après les options et les accessoires et autres frais, il reste tout de même possible de sortir de chez le concessionnaire automobile avec un RVR pour moins de 25 000 $. Néanmoins, la caractéristique la plus intéressante du Mitsubishi RVR reste son programme de garantie 10 ans. Donc, même si vous décidez d’acheter le modèle 2014 dans 5 ans, la garantie du fabricant serait encore effective pour 5 ans. Dans un premier, ça prouve que Mitsubishi a confiance en la fiabilité de ses véhicules. De plus, ça reste un excellent argument lorsque viendra le temps de revendre. 

L’économie avant la puissance

Le Mitsubishi RVR 2014 est propulsé par un petit moteur de 4 cylindres de 2.0 litres. Ce dernier affiche une puissance de 148 chevaux et 145 livres-pied de couple. La consommation moyenne de ce petit moteur de 4 cylindres est jumelée à une transmission CVT de série, ce qui lui permet d’obtenir une consommation moyenne de 6.3L/100km sur autoroute. 

Beaucoup de charisme

Impossible de nier que la garantie y est pour beaucoup dans la popularité du Mitsubishi RVR, car son moteur – bien qu’il soit économique – manque de puissance. En revanche, d’une version à l’autre, le RVR offre quelques éléments complémentaires qui compenseront pour les endroits où les coins ont été tournés rond.

La version de base n’est pas très intéressante, car elle est dépouillée sur le plan esthétique et elle ne profite pas de la traction intégrale. Par contre, ce n’est pas nécessaire d’opter pour l’ultime version si on souhaite profiter d’un véhicule intéressant autant sur le plan esthétique que fonctionnel et c’est là que le RVR se démarque.

Au final, le Mitsubishi RVR a réussi là où la version familiale de la Lancer a échoué. Il n’est pas vraiment plaisant à conduire, mais il s’avère plutôt commode et on peut réaliser d’importante économie avec se dernier. Et il est joli contrairement à la Lancer familiale dont les proportions avaient tout pour déplaire.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Mitsubishi, Mitsubishi RVR, Mitsubishi RVR 2014
Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER