16 Février 2017 PAR JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER
Nissan, Titan, 2017

Les rois du camion sont américains, ou peut-être pas

Lorsqu'il est question de camion, on se réfère généralement aux trois grands clans de l'industrie, soit General Motors, RAM et Ford. Les camions des constructeurs américains dominent les ventes de camion à travers le monde, mais surtout en Amérique du Nord où avoir un camion même on ne travaille pas avec n'a rien de pêché. Si vous ne savez pas de quoi je parle, regardez toutes les personnes dans votre entourage qui possède un F-150, une RAM 1500 ou un Chevrolet Silverado/GMC Sierra et qui utilisent leur camion pour faire l'épicerie, se rendre au bureau et aller chercher les enfants à la garderie. Je suis prêt à parier que ces mêmes personnes n'ont jamais transporté quelque chose qui pèse plus de 1 000 livres dans le coffre de leur camion, remorqué un bateau ou une roulotte. Sans compter qu'elles ne sont probablement jamais sorties des sentiers battus. Bref, vous voyez ce que je veux dire.

Donc, si on possède un camion pour autre chose que ses capacités, pourquoi diable les camions américains sont aussi populaires? Eh bien, tout simplement parce qu'ils sont américains. S'est d'ailleurs ce qui a poussé le constructeur Nissan a donc donné une allure plus américaine à son nouveau Titan. Ce dernier propose même une version de base à cabine régulière histoire de montrer qu'il peut aussi répondre aux besoins des compagnies. Néanmoins, le nombre d'unités vendues dans la totalité de la province du Québec est inférieur au nombre de camions Ford, Chevrolet, GMC ou RAM qui sont vendu dans un seul concessionnaire.

Motorisation

L'une des raisons qui expliquent la moins grande popularité du Nissan Titan 2017 par rapport à ses rivaux américains, c'est la moins grande variété mécanique qu'il propose. Le camion du constructeur japonais n'offre pour l'instant que deux options sur le plan mécanique. D'abord, vous pouvez opter pour un V8 de 5.0 litres développant 310 chevaux et 555 livres-pied de couple. J'espère que vous avez deviné par ces chiffres qu'il s'agit d'une motorisation diésel. Si vous préférez les moteurs à essence, le Nissan Titan 2017 propose toujours le classique V8 de 5.6 litres. Le problème avec ces deux mécaniques, c'est que d'un côté elles ne sont pas vraiment économiques à la pompe (même le moteur diésel) et que de l'autre, elles ne proposent pas des capacités aussi impressionnantes que celles des motorisations américaines. Certes, comme je vous l'ai dit plus tôt, la majorité des gens n'utiliseront probablement jamais plus que le 1/10 des capacités de leur camion, mais quand c'est écrit qu'il peut remorquer 12 200 livres sur la fiche d'un camion américain alors que le Nissan Titan ne peut remorquer que 9 220 livres, ça pèse lourd dans la balance pour les consommateurs.

Design extérieur

Je me dois de souligner qu'en terme de design, le Nissan Titan a tout ce qu'il faut pour plaire. Il est costaud et robuste et sa calandre est imposante. De plus, sa garde au sol est suffisante pour sortir des sentiers battus aisément si jamais vous souhaitez le faire. Bref, si c'était un Ford, un RAM ou un GM qui avait eu cette forme, les ventes auraient été monstrueuses, mais comme c'est un Nissan, les consommateurs ont du mal à reconnaître que la marque puisse avoir un quelconque succès en matière de camion même si tout à fait plausible.

Design intérieur

L'habitacle du Nissan Titan 2017 est une réussite sur le plan stylistique. On s'y sent bien, on s'y sent comme dans un gros camion américain. On peut donc dire que le constructeur japonais a relevé le défi. Certains plastiques sont de mauvaise qualité, la technologie n'est pas des plus perfectionnées, mais dans l'ensemble, l'habitacle du Nissan Titan 2017 est une réussite. J'irais même jusqu'à dire que les sièges sont particulièrement confortables. D'ailleurs, les sièges en cuir brun et noir à motifs carrés qu'on retrouve dans la version Platine sont très jolis. Ça fait différent des sièges sobres qu'on retrouve dans les camions des constructeurs américains.

Les points faibles

Parmi les points qui jouent contre le Nissan Titan, il est certain que la gourmandise de ses moteurs est un élément repoussant pour les acheteurs potentiels de camionnette. Alors qu'on retrouve des moteurs capables de faire moins de 10L/100km chez les constructeurs américains, Nissan, lui, peine à descendre sous la barre de 12L/100km avec le vent dans le dos dans une pente. Une autre chose qui semble échappée à Nissan, c'est que l'acheteur moyen de camion n'a pas forcément besoin de toutes les options inimaginables qu'on puisse obtenir. Ce que je veux dire par là, c'est que les groupes d'options font rapidement grimper les prix pour le Nissan Titan 2017 alors que chez les constructeurs américains, on peut carrément configurer son camion une option à la fois.

Les points forts

Le Nissan Titan 2017 est un camion fantastique à conduire et côté confort, il est difficile à battre. Sans compter qu'il répond aux besoins de la grande majorité des acheteurs de camion. Si vous voulez essayer quelque chose de différent, vous ne serez pas déçu c'est certains. Ces moteurs offrent une bonne puissance. La version Platine a véritablement de quoi faire tourner les têtes contrairement aux versions de grand luxe des camions américaines qui sont facilement confondues avec les versions de base.

Résumé

Il y a deux types d'acheteurs de camion, celui qui ne jure que par la marque qu'il préfère et celui qui donne la chance au coureur. En général, ce deuxième type d'acheteur fait le tour des 3 grandes marques américaines sans même considérer que les constructeurs japonais peuvent eux aussi offrir un camion qui puisse leur convenir. Que vous fassiez partie de la première ou de la deuxième catégorie d'acheteurs, je vous suggère d'évaluer vos besoins de manière réaliste et d'au moins aller faire l'essai du Nissan Titan si ce dernier répond à tous vos critères, ce qui ne devrait pas être un problème pour la majorité d'entre vous.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Chevrolet, Ford, GMC, Nissan, RAM, Chevrolet Silverado, GMC Sierra, Nissan Titan, RAM 1500, Nissan Titan 2017
Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER