Prix de l'essence, Québec promet de bouger

Prix de l'essence, Québec promet de bouger

29 Avril 2005 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Jeudi, à l'Assemblée nationale, le ministre du Développement économique, Claude Béchard a déclaré : « Nous donnerons suite aux recommandations du rapport déposé à l'Assemblée nationale (en juin 2002). Nous le ferons. Le gouvernement Charest va enfin bouger devant le prix de l'essence. »

Rappelons les grandes lignes de ce rapport :

- le gouvernement examine des mesures afin d'assurer des prix concurrentiels et raisonnables aux régions aux prises avec une problématique particulière en matière de prix de l'essence;

- la Régie de l'énergie exerce son pouvoir d'enquête concernant le prix des produits pétroliers, notamment lorsque les prix deviennent abusifs par rapport au prix plancher;

- que l'on étudie la possibilité de présenter une loi « de type divorcement », c'est-à-dire une loi qui interdise la collusion de sociétés pétrolières ou l'interfinancement de leurs activités.

- que la majeure partie de la taxe sur l'essence serve à la construction et à l'entretien des routes.

On ne sait pas encore dans quelle mesure le gouvernement ira de l'avant.





Auteur: Jean-Sébastien Poudrier