Prix de l'essence: des marges au détail démesurées

23 Juillet 2008 PAR Jean-Sébastien Poudrier
CAA-Québec

L'organisme à but non lucratif a noté une baisse des indicateurs pétroliers (pétrole et essence raffinée) au cours des derniers jours. Nul doute pour l'organisme que les Québécois font les frais de ces marges au détail démesurées, alors qu'ils sont très nombreux à être sur la route des vacances.

Selon CAA-Québec, sur chaque litre d'essence vendu aujourd'hui, les détaillants de presque toutes les régions du Québec perçoivent une marge au détail très élevée.

 La porte-parole de CAA-Québec, Mme Roxanne Héroux, s'indigne : « Non seulement les automobilistes doivent composer avec des hausses constantes et vertigineuses des prix du carburant depuis plusieurs mois, mais
même lorsque les indicateurs sont à la baisse, l'industrie ne leur permet pas de souffler un peu. »

À titre d'exemple, CAA-Québec suggère que les prix affichés à la pompe devraient suivre les mêmes mouvements que ceux des indicateurs pétroliers. Hormis la grande région de Montréal et le Nord du Québec, toutes les régions sont touchées par ces marges au détail très élevées : Québec : 9,9 cents le litre; Saguenay : 9,4 cents le litre; Trois-Rivières : 11,9 cents le litre; Sherbrooke : 9,6 cents le litre.

L'organisme conseille, en attendant que le prix à la pompe reflète la baisse des indicateurs pétroliers, de retarder le plus possible le moment du plein ou de limiter du mieux qu'ils le peuvent leurs achats de carburant.



Auteur: Jean-Sébastien Poudrier