Top 10 des meilleures résolutions en tant que conducteur pour 2020

06 Janvier 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Top 10 résolution

Allez au gym, lire plus de livres, manger mieux, passer plus de temps avec sa famille et ses amis, voilà quelques-unes des résolutions les plus populaires et les moins respectées chaque année. C’est pourquoi, pour faire différent, j’ai décidé de vous proposer un Top 10 des meilleures résolutions à adopter en tant que conducteur pour 2020. Les chances pour que vous respectiez ces dernières sont aussi faibles que les autres, mais ce n’est pas faute d’essayer. Bref, je vous mets au défi de suivre au moins une de ses 10 résolutions en tant que conducteur si vous ne le faites pas déjà.

10 - Faire un roadtrip

Lorsqu’on pense à des vacances, on pense surtout à la destination, mais il y a moyen de rendre le trajet tout aussi amusant, éducatif et reposant même. Cet exercice nécessaire un peu de recherche et une certaine dose de préparation, mais si vous êtes prêt à faire les efforts nécessaires, un « roadtrip » peut s’avérer nettement plus intéressant que vous le pensez. D’ailleurs, nul besoin de faire 4000 ou 500 kilomètres pour apprécier votre expérience. Il y a de merveilleuses routes ici même au Québec et pour rendre le tout encore plus intéressant, je vous conseille d’éviter les autoroutes et de plutôt emprunter les petites routes de campagnes qui vont vous mener vers des villes plus charment les uns que les autres. Pour les adeptes d’automobiles les plus aguerris, la route 66 est définitivement la destination par excellence et par destination, j’entends les 3 945 kilomètres qu’il y a à parcourir.

9 – Diminuer votre vitesse de croisière

On dit souvent que la vitesse est en cause dans la majorité des accidents et c’est vrai. En fait, la vitesse est plutôt un facteur qui aggrave la situation, et ce, peut importe ce dont il s’agit. Si vous percutez un chevreuil à 50 km/h ou 100 km/h, le résultat risque d’être bien différent. Je suis bien conscient que la majorité des conducteurs ne respectent pas les limites de vitesse, mais si vous réduisez votre vitesse moyenne de croisière de 5 km/h, c’est déjà un bon début. Sans compter que vous allez économiser sur l’essence à moyen terme.

8 – Évitez les manœuvres audacieuses

Lorsqu’on est jeune et téméraire, il n’y a rien de plus attrayant qu’une belle soirée d’hiver après une tempête de neige si vous voyez ce que je veux dire. Toutefois, si vous pouviez éviter de vous prendre pour un pilote de rallie, le reste des conducteurs l’apprécieraient fortement. Par manœuvre audacieuse, on entend également des changements de voie rapide sans mettre votre signal ou encore de dépasser un véhicule dans une courbe. Bref, soyez prudent, car un malheur est vite arrivé.

7 – Soyez courtois

Ça, je crois que c’est assez évident pour tout le monde, mais votre petit doigt me dit que de temps à autre, surtout lorsque vous arrivé à une intersection et que vous voyez qu’une personne âgée s’apprête à traverser, vous accélérer pour passer avec que cette dernière ne mette le pied sur la première bande de la zone de traverse. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’arrêter pour offrir à cette personne la chance de traverser la rue sans craindre de se faire happer. Prenez cette habitude, car si vous continuez tout droit, il est possible qu’aucun des véhicules qui vous suivent n’arrête.

6 – Déneiger et déglacer votre voiture!

Si vous ne le saviez pas, un policier peut réellement vous remettre un constat d’infraction si votre véhicule n’est pas correctement déneigé, mais ça, bon nombre de gens l’ignorent ou font certainement semblant de l’ignorer. L’amande qui si rattache n’est toutefois pas la pire conséquence que puisse avoir cette négligence puisque de nombreux accidents sont causés chaque année par des morceaux de glace ou de neige qui s’envole du véhicule de certains automobilistes.

5 – 1.5 mètre

La guerre entre les automobilistes et les cyclistes est de plus en plus féroce et c’est pour cette raison que le gouvernement a instauré la fameuse règle du 1.5 mètre. Entre vous et moi, le faut que de nombreux cyclistes ne respectent pas eux-mêmes cette règle à de quoi me faire rager, mais on vit dans une société moderne et évoluer, alors il faut laisser place à d’autres moyens de transport sur la route. D’ailleurs pour avoir été en Inde, je peux vous dire que le fait de partager la route avec des bicyclettes n’a rien d’un défi. Labos, il y a des vaches, des tracteurs, des motos avec 5 personnes, des éléphants, des vélos qui remorque des cargaisons de plusieurs tonnes de tapis, des chameaux, tout ça sur l’autoroute. Bref, arrêter de vous plaindre!

4 – attendre l’autobus

Il n’y a rien qui me met plus en rogne que de voir un conducteur ignorer le légendaire et mythique panneau-STOP qu’on retrouve sur les autobus. En fait, si je le qualifie ainsi, c’est parce que la majorité des conducteurs qui omettent de faire un arrêt pensent probablement qu’il s’agit d’un mythe urbain. Bien je vous annonce que non! Vous devez arrêter quand un autobus scolaire dévoile son panneau-STOP et pour vous aider à comprendre ce qui se passe ce dernier vous envoie même un signal lumineux avant pour vous avertir qu’il s’apprête à faire un arrêt.

3 – Pas de rage au volant

Pas plus tard que la semaine dernière, je suis tombé sur une entrevue avec un chef de police qui notait que les cas de rages au volant sont de plus en plus nombreux. Comme vous le savez peut-être votre voiture est une arme puissante et elle peut faire des dommages irréparables si vous vous laissez emporter. Si le comportement d’un autre conducteur vous importune, notez simplement son numéro de plaque et signalez-le à la police. C’est d’ailleurs ce qui m’amène à mon prochain point.

2 – Le cellulaire au volant, c’est non!

Dites-moi qu’il y a quelque chose de plus agaçant qu’un conducteur qui a du mal à rouler droit et lorsque vous dépassez ce dernier vous constater qu’il utilise son cellulaire alors qu’il conduit pour faire tout sauf passer un appel. Les téléphones intelligents offrent de plus en plus de fonctions et c’est un problème majeur pour les automobilistes en ce moment.

1 – Pas d’alcool ni de drogue au volant

La conduite avec les facultés affaiblies est encore aujourd’hui la plus grande cause de décès sur nos routes et c’est pour cette raison qu’elle se retrouve au sommet de cette liste. Ici, il ne s’agit pas seulement de faire preuve de bon jugement en tant que conducteur, mais surtout de ne pas avoir peur de dire à quelqu’un qu’il a trop bu pour conduire et de lui offrir une alternative pour retourner chez lui, car la majorité des conducteurs fautifs son parfois trop affecter pour avoir eux-mêmes ce bon jugement.

Jean-Sébastien Poudrier



Auteur: Jean-Sébastien Poudrier