Top 10 des chaines YouTube automobile les mieux payé en 2020

09 Août 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Top 10 des chaines YouTube automobile les mieux payé en 2020

Maman, Papa, je veux gagner ma vie en faisant des vidéos sur YouTube. C’est le genre de phrase qu’on risque d’entendre de plus en plus souvent dans les années à venir. Ironiquement, il y 100 ans et même très récemment, si vous étiez jeunes et que vous n’aviez pas vraiment d’expérience, les possibilités pour gagner de l’argent étaient plutôt limitées et surtout aucunement en lien avec l’une de vos passions. Pour ne vous donner que quelques exemples, le travail de ferme ou encore le gardiennage étaient de loin les meilleures options. Aujourd’hui, si vous avez un téléphone cellulaire et un compte YouTube, les possibilités sont infinies.

Comme nous sommes un site web dédié à l’automobile, j’ai décidé de vous faire un Top 10 des chaînes Youtube automobile les mieux payé en 2020 et certains chiffres dans cette liste vont vous surprendre puisqu’on est bien au-delà du salaire moyen. Bref, tout ça pour dire qu’il est en effet possible de faire carrière sur YouTube et vous-même si vous n’arrivez pas à atteindre des chiffres similaires à ceux des gens de cette liste, il est tout de même possible de très bien gagner votre vie.

10 – TheStradman (6 962$ par publication)

TheStradman est la preuve même qu’il n’est pas nécessaire d’être riche pour avoir du succès sur YouTube. Ce dernier a démarré sa chaine YouTube alors qu’il vivait pratiquement dans sa voiture. Il a pris de gros risques décidant de conserver sa première voiture exotique, une Lamborghini Gallardo, alors qu’il a perdu son emploi. D’ailleurs, il possède encore aujourd’hui cette même voiture et bien d’autres. TheSradman est même à la recherche de son premier Hypercar, des voitures qui sont généralement réservées aux gens les plus riches de la planète.

9 – Cleetus McFerland ( 7 143$ par publication)

Si vous aimez les projets automobiles un peu farfelus pour ne pas dire (Redneck), c’est vers la chaine YouTube de Cleetus McFerland qu’il faut vous diriger. Ce passionné nous présente régulièrement des bolides custom à couper le souffle et parfois même des véhicules hors normes. Toutefois, vous pouvez être certains qu’il y a toujours un gros moteur et beaucoup de puissance en jeu. Avec un revenu moyen de 7 143$ par publication et un style de vie relativement simple, Cleetus prouve qu’il ne faut pas vivre à Dubai et rouler en Bugatti pour plaire.

8 – Shmee150 (7 380$ par publication)

Tim, aussi connu sous le nom Shmee150, est assurément l’un des YouTuber les plus appréciés de la scène automobile. C’est un homme d’affaire accomplie et aussi une personne particulièrement sympathique et facile d’approche. Bref, vous pourriez prendre un café avec lui sans jamais vous douter qu’il touche 7 380$ par publication en moyenne.

7 – Mighty Car Mods ( 7 635$ par publication)

Comme son nom l’indique, Mighty Car Mods est une chaine YouTube qui se spécialise dans la modification d’automobile et il ne s’agit pas que d’ajouter un simple aileron ou de jolies roues. On parle de bolides aux modifications très lourdes et complète, ce qui a certainement de quoi faire rêver les adeptes de voitures de type JDM. Comme l’entreprise est basée à Sydney en Australie, elle a accès à beaucoup de voitures de ce genre.

6 - The Detail Geek ( 7 650$ par publication)

Je crois que vous ne saviez pas que ça pouvait être aussi payant de laver des véhicules, mais c’est exactement ce que fait The Detail Geek. Enfin, on parle plutôt de service d’esthétique complet sur des véhicules particulièrement sales et des véhicules exotiques, mais je dois avouer que c’est assez éducatif et satisfaisant à voir, surtout avec le résultat avant/après.

5 – Doug DeMuro ( 8 114$ par publication)

Doug DeMuro a toujours été un passionné d’automobile et ce qu’il aime particulièrement, c’est d’offrir une révision complète pour un véhicule de tous ses gadgets et technologies. En fait, la formule de Doug est simple, mais elle fonctionne à merveille et c’est ce qu’il a permis de bâtir l’une des chaînes YouTube les plus populaires du monde en matière d’automobile.

4 - Manny Khoshbin ( 10 217$ par publication )

Manny Khoshbin mène une vie des plus enviables et comme certains le savent, ce n’est pas sa chaîne YouTube qui l’a propulsé au sommet puisque ce dernier a fait fortune dans l’immobilier. Néanmoins, être riche n’a pas toujours été sa situation puisque Manny n’avait presque rien quand il était jeune et il travailler fort et pris d’énormes risques pour bâtir son entreprise. Sa chaîne YouTube sert surtout a partager sa passion pour l’automobile et ses bolides rares.

3 – Salomondrin ( 12 812$ par publication )

Salomondrin a d’abord commencé sa carrière professionnelle avec sa société de production de film Helios Production avec laquelle il a acquis assez d’expérience pour faire des vidéos de qualité sur YouTube. Ce n’est donc pas étonnant que sa chaine connaisse autant de succès.  

2 – ChrisFix ( 13 542 $ par publication )

Aller sur YouTube pour savoir comment construire ou réparer quelque chose soit même est l’une des choses les plus naturelles et normales qui soient aujourd’hui. Ce n’est donc pas étonnant que la chaine YouTube Chrisfix, qui propose exactement ça, soit devenue aussi populaire avec 6.7 millions d’abonnés.

1 – Supercar Blondie (34 400$ par publication)

Qu’on s’intéresse à l’automobile ou non, nous sommes tous déjà tombés sur une vidéo de Supercarblondie qui nous explique le fonctionnement d’un véhicule concept ou d’un modèle exotique rare. La YouTuber britannique est loin de n’être qu’une belle blonde qu’on a mise devant la caméra pour plaire. En fait, c’est une grande entrepreneure et elle est réellement passionnée par l’automobile. Elle possède de nombreuses voitures sport comme une Lamborghini Huracan et elle a même une Ford GT en commande, ce qui n’est pas surprenant puisqu’elle est de loin la plus grande influenceuse automobile du monde.   

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Ford, Lamborghini, Ford GT, Lamborghini Gallardo, Lamborghini Huracan
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier