Toyota Prius C 2014 : hybride et branchée!

23 Avril 2014 PAR JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER
Toyota, Prius C, 2014

Il aura fallu plus d’une décennie à la Toyota Prius pour passer de ridicule voiture écolo à modèle d’inspiration pour de nombreuses voitures. L’une d’entre elles porte même son nom. Selon les rumeurs, la Prius C serait une Yaris qui aurait pris les formes de la Prius. Enfin, peu importe de quoi il s’agit, cette petite voiture hybride a du charme et elle est économique à la pompe, que peut-on demander de mieux mis à part des couleurs flamboyantes, des jantes stylées, un bouton pressoir de démarrage, différent mode de conduite, neuf coussins gonflables? Oh, j’oubliais, ça aussi elle les offre.

La Toyota Prius C est une petite voiture tout simplement géniale, car on peut la conduire en mode 100 % électrique, économique ou normal tout simplement, ce qui permet de tirer un maximum de plaisir et d’économie de carburant pour chacun de vos déplacements. Bon, c’est bien beau, mais combien ça coûte tout ça? En fait, moins cher qu’on le pense, car le prix de base de la Prius C ne s’élève qu’à 22 285 $, ce qui est très raisonnable quand on sait que le prix d’une Chevrolet Volt par exemple, est 30 % plus élevé.

Une personnalité colorée

Lorsqu’on parle de voiture hybride, on s’attend à une silhouette ankylosée et du plastique à n’en plus finir, mais c’est un stéréotype qui ne correspond pas à la Prius C. la petite voiture hybride du constructeur japonais propose une palette de couleurs dynamiques et flamboyantes. En revanche, même en blanc ou en noir elle est jolie, car sa silhouette est bien proportionnée et ses courbes montrent même une certaine sportivité.

L’habitacle de la Prius C n’est peut-être pas aussi spacieux qu’on l’aurait souhaité, mais on peut y être suffisamment confortable pour plusieurs heures de conduite. La finition est un peu bon marché, mais la voiture hybride du constructeur japonais propose une bonne gamme d’options et de technologies.

Comment ça marche?

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, la Prius C peut fonctionner selon trois modes de conduite, dont 100 % électrique. En revanche, il ne fait pas s’attendre à des accélérations foudroyantes, car son petit moteur de 4 cylindres de 1.5 litre ne développe que 99 chevaux. De plus, je dois dire que ça me choque un peut de savoir que Toyota utilise encore des freins à tambour pour une voiture de plus de 20 000 $. Néanmoins, c’est là l’un des seuls défauts de la Prius C et considérant sa faible consommation de carburant, c’est un moindre mal.

Jean-Sébastien Poudrier

 


Tags: Chevrolet, Toyota, Chevrolet Volt, Toyota Prius, Toyota Prius C, Toyota Prius C 2014
Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

Nos autres inventaires de Toyota