Toyota Corolla 2013 : un choix cartésien

Toyota Corolla 2013 : un choix cartésien

11 Janvier 2013 PAR Jean-Sébastien Poudrier

La Toyota Corolla est l’un des véhicules automobiles les plus fiables sur le marché. Ce n’est cependant pas la voiture la plus excitante et la moins chère. Pour quelqu’un qui ne veut pas de problèmes, qui veut se déplacer du point A au point B dans un certain confort et qui veut conserver son véhicule longtemps, la Toyota Corolla est une voiture qui est bien loin d’être décevante. Pour ce qui est des performances, on repassera. Mécanique Pour le millésime 2012, Toyota proposait quatre version de sa populaire compacte, soit CE, LE, S et XRS. Cette dernière version, la plus sportive, était mue par un moteur à 4 cylindres de 2,4 litres de 158 chevaux. Probablement en raison d’une demande trop faible, le constructeur japonais a fait disparaître la XRS pour l’édition 2013. Il ne reste plus donc que la CE, la LE et la S. En termes de mécanique, la Toyota Corolla 2013 a donc fait un pas en arrière et ne propose maintenant qu’un moteur à 4 cylindres de 1,8 litre qui développe une puissance de 132 chevaux à 6 000 tours par minute et qui produit un couple de 128 livres-pieds à 4 400 tours. Toyota offre deux boîtes de vitesses : une manuelle à 5 rapports, de série, et une vieillotte automatique à 4 rapports, en option (de série sur la LE). Toyota devra s’amender dans le secteur des boîtes de vitesses, car elle est à la remorque de la concurrence qui propose maintenant des automatiques à 6 rapports. Par contre, la consommation de carburant est relativement faible avec un combiné de 6,8 litres aux 100 kilomètres. Pour ce qui est du rendement de la voiture, disons que le 0 à 100 km/h se boucle en un peu plus de 10 secondes. Considérant le fait qu’elle fait un peu moins de 1 300 kilos, on aurait pu s’attendre à un peu mieux, mais c’est suffisant pour un usage au quotidien et pour suivre la circulation. Malgré un certain roulis, la suspension fait bien son travail dans les courbes. Et la Corolla est étonnamment confortable et silencieuse sur la route. La direction est cependant un peu lente à réagir et présente un flou au centre. Un peu spongieux, les freins font également un travail correct. Habitacle et carrosserie Depuis la refonte de 2009, la Corolla n’a pas beaucoup évolué. On reconnaît toujours la bonne vieille compacte qui a fait la renommée de la marque. Les lignes sont assez épurées, mais elles sont anonymes. Le constructeur a bien ajouté des jupes de bas de caisse et des antibrouillards sur la S, mais cela n’en fait pas une sportive pour autant. L’habitacle de la Corolla est relativement spacieux, les matériaux sont doux au toucher mais de qualité douteuse. Même dans le modèle de base, on retrouve des glaces et des rétroviseurs à commande électrique ainsi que le télédéverrouillage. Les sièges avant sont réglables manuellement, chauffants et confortables. Cependant, le maintien latéral est insuffisant. Conclusion La Toyota Corolla de base est un véhicule fiable et abordable qui vous en donnera pour votre argent. Cependant, si vous allez vers la Corolla S, vous devrez débourser quelque 26 000 $. Une Camry de base vous coûterait moins cher. Avant de vous lancer dans cette aventure, regardez bien ce que vous pouvez obtenir auprès de la concurrence japonaise, sud-coréenne et, même, américaine. Richard Roch



Tags: Toyota, Toyota Corolla, Toyota Corolla 2013

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier