Volkswagen Taos 2022 : le petit nouveau

Volkswagen Taos 2022 : le petit nouveau

19 Juillet 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier
volkswagen Taos 2022

Volkswagen est réputée pour la qualité et le caractère de ses voitures et le tout nouveau Taos ne fait pas exception à la règle, ce qui est d’autant plus impressionnant vu son prix de base qui a tout pour plaire. Enfin, ce qu’il faut comprendre, c’est que Volkswagen est propriétaire et principale actionnaire d’un grand nombre de marques comme Audi, Porsche, Lamborghini et Bugatti pour n’en nommer que quelques-unes. Pour des soucis d’économie, certains modèles partagent les mêmes éléments et surtout les mêmes technologies à travers toutes ses marques. Toutefois, tous n’ont pas les mêmes standards ce qui veut dire que le Toas bénéficie d’élément de conception et de technologies qui ont été conçues pour plaire aux acheteurs de véhicules de luxe et de prestige. Au final, il n’est pas plus dispendieux ni plus prétentieux.

 

Je dois commencer par vous dire que le Volkswagen Taos est un véhicule qui n’aurait jamais dû être créé, mais ce n’est pas pour les raisons que vous croyez. En fait, il faut comprendre que le marché actuel nous mène à vénérer les véhicules utilitaires sport alors que dans les faits, la majorité d’entre nous n’utilisera jamais leurs pleines capacités. Toutefois, la croyance populaire veut que les VUS soient plus sécuritaires et un peu meilleurs que les voitures à tous les niveaux, ce qui est loin d’être le cas. Enfin, tout ça pour dire que la Volkswagen Golf représente le véhicule compact et familial par excellence. C’est l’une des voitures les plus vendues au monde de tous les temps et c’est de loin la voiture la plus populaire en Allemagne dans l’ère moderne. Ainsi, jamais le constructeur allemand n’aurait dû créer de VUS d’entrée de gamme pour offrir un équivalent à la Golf dans le segment, mais Volkswagen n’a pas eu le choix. Remarquez, ce n’est pas moi qui va aller s’en plaindre, car le Taos 2022 a réellement tout ce qu’il faut pour plaire et c’est l’un des véhicules qui vous en offre le plus pour son argent dans sa catégorie, surtout en ce qui concerne l’expérience de conduite.

 

Gamme et prix

 

Bon, c’est bien beau tout ça, mais combien ça coûte ? Eh bien, pas si cher que vous le pensez puisque le petit VUS du constructeur allemand affiche un prix de base de 26 695$ et que pour cette somme, vous avez droit à des sièges avant chauffants, un système d’accès sans clé et plusieurs autres gadgets de pointe. On vous propose ensuite une version Comfortline à 32 395$ qui ajoute des éléments de confort et de design comme son nom l’indique. Finalement, c’est la version Highline qu’on retrouve au sommet de la gamme avec un prix de base de 36 695$. Ainsi, on peut dire que le Volkswagen Taos 2022 reste relativement abordable par rapport à la compétition dont certaines versions peuvent facilement dépasser les 40 000$.

 

Performances

 

Volkswagen n’est pas du genre à faire les choses à moitié sur le plan mécanique et ça se voit même dans le Taos qui est propulsé par un petit moteur turbocompressé de 4 cylindres de 1.5 litre qui développe 158 chevaux et 184 livres-pied de couple. Cette mécanique est simple, mais efficace et pour être honnête, elle est assez dynamique aussi. En fonction de la version pour laquelle vous optez, vous aurez droit à une boîte automatique à 8 rapports jumelée à un rouage à traction ou une boîte DSG à 7 rapports jumelée à un rouage intégral.

 

Design

 

Ce que j’aime le plus du Taos 2022, c’est son design, car c’est l’un des seuls VUS sous-compacts qui ne donne pas vraiment l’impression d’en être un. Enfin, pas au niveau de la forme puisqu’il bénéficie d’un joli coup de crayon et surtout de superbes proportion. De plus, les designers de la marque se sont permis quelques petites fouleries de design avec un parechoc plus audacieux, des phares qui se prolongent dans la calandre ainsi qu’un aileron arrière plus prononcé qu’à l’habitude et je dois dire que ça rend le Taos plutôt séduisant.

 

C’est à l’intérieur que la fourchette de prix du Taos se fait le plus ressentir puisque la qualité de finition n’est pas aussi impressionnante qu’ailleurs et notez bien que je parle ici de la finition et non pas de la qualité des matériaux, car à ce niveau, le petit VUS du constructeur allemand excède, rien de moins. Certes, il y a des éléments qui sont plutôt jolis comme la moulure qui traverse la planche de bord et continue sur les portes et je dois aussi saluer le fait que le Taos soit disponible avec un tableau de bord entièrement digital. En revanche, ce qui me choque, c’est que la radio, les commandes de climatisation et tout ce qui se trouve autour du levier de vitesse semblent provenir d’un modèle d’il y a au moins 10 ans. C’est comme si les designers avaient manqué de temps et avaient dû utiliser le design d’un modèle précédent.

 

Les points faibles

 

Pas de version de performance. Certains éléments de design laissent à désirer à l’intérieur de la cabine.

 

Les points forts

 

J’adore le fait que la couleur de lancement s’appelle Bleuet tout simplement. C’est un véhicule amusant et moderne qui respecte les standards les plus sévères de la marque en termes de qualité.

 

Élément signature

 

Bien qu’il ne soit pas le véhicule le plus abordable de sa catégorie, le Volkswagen Taos est certainement l’un de ceux qui vous en offrent le plus pour votre argent et ça, c’est quelque chose qu’il n’y a pas lieu de négliger même si chaque dollar compte dans cette catégorie.

 

Le mot de la fin

 

Malgré tous les scandales dans lesquels la marque a été impliquée au cours des dernières années, sa réputation ne semble pas aussi entachée qu’on aurait pu le croire et le succès du Taos en est la preuve. Ce petit VUS prouve que la marque peut offrir quelque chose de nouveau tout en offrant la même qualité et la même expérience qu’avec les autres modèles. Ajoutez son prix de base alléchant à tout ça et il y a fort à parier que le Volkswagen Taos va vite se tailler une place parmi les véhicules les plus populaires de la marque.

 

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Audi, Lamborghini, Porsche, Volkswagen, Volkswagen Golf, Volkswagen Taos, Volkswagen Taos 2022

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Volkswagen