Zenvo ST1 : Le Danemark s’impose

27 Février 2014 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Réputé pour ses attraits touristiques et parce que le batteur du groupe Metallica y est originaire, le Danemark sera désormais populaire pour ses automobiles, mais pas dans le bon sens. En fait, la compagnie Zenvo vient tout juste de mettre au point son premier modèle de production, la ST1, qui a d’ailleurs connue quelques ennuis majeurs lors de ses premiers essaie avec Top Gear. En fait, on a dû renvoyer la voiture chez Zenvo à deux reprises d’abord pour un problème d’embrayage et ensuite parce que la voiture avait tout simplement pris feu.   Zenvo a répliqué après que l’épisode de Top Gear ait été diffusé en faisant mention de l’utilisation abusive qu’on fait les différents animateurs de l’émission britannique de sa ST1. Ensuite, toujours selon le constructeur danois, le feu a été causé par un radiateur défectueux qui provenait d’un fournisseur extérieur. La Zenvo ST1 Peu importe ce qui s’est passé dans l’épisode de Top Gear, la Zenvo ST1 reste une voiture impressionnante, et ce, autant sur le plan esthétique que sur le plan mécanique. Malheureusement, son prix de base lui aussi à quelque chose de stupéfiant, car il s’élève à presque un million de dollars canadiens. Néanmoins, les seules voitures comparables à la Zenvo ST1 en termes de performances, d’exclusivité et qui proposent un design aussi radical sont au moins deux fois plus chères que cette dernière. La Zenvo ST1 est propulsé par un V8 de 6.8 litres, lequel développe 1104 chevaux grâce à l’aide d’un turbocompresseur ainsi qu’un compresseur volumétrique, ce qui garantit des accélérations foudroyantes et interminables. La voiture du constructeur danois est notamment capable de boucler le 0-100 en moins de 3 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 375 km/h, limitée électroniquement, car dans les faits, elle pourrait largement surpasser sa cousine française la Bugatti Veyron. D’ailleurs, c’est judicieux de la part des hauts dirigeants de Zenvo, car si sa ST1 avait été plus rapide que la Veyron, elle serait automatiquement devenue le souffre-douleur des journalistes et la voiture à battre et croyez-moi, elle est trop imparfaite et trop simple. Bref, elle a besoin de murir encore un peu. Et si la compagnie avait poussé le bouchon légèrement plus loin, on tombait dans le « sur mesure » ce qui aurait signifié un prix encore plus exorbitant, cela dit, la ST1 n’est peut-être la voiture la plus rapide du monde, mais elle a tout de même plein de bonnes choses à offrir et soyez certain que si vous optez pour cette dernière, vous serez probablement le seul de votre quartier à en possédez une. Jean-Sébastien Poudrier



Auteur: Jean-Sébastien Poudrier