Audi Q7 2013 : le gentil géant de luxe

28 Août 2013 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Audi, Q7, 2013

La compétition est particulièrement féroce dans le créneau dans grands VUS de luxe, mais l’Audi Q7 se distingue de ses rivaux avec brio. Il offre d’ailleurs les meilleures cotes de consommation de sa catégorie et il est de loin le VUS de luxe qui conserve le mieux sa valeur. En revanche, le Q7 n’est pas aussi excitant que ses rivaux sur le plan esthétique. 

Lorsqu’il est bien installé dans la salle de monte, l’Audi Q7 est pratiquement inaccessible à la majorité des budgets. En revanche, c’est une tout autre histoire dans le domaine des véhicules d’occasion. L’Audi Q7 est coûteux à entretenir, certes, mais quel VUS de luxe ne l’est pas? De plus, l’Audi Q7 conserve une excellente valeur de revente, ce qui en fait un véhicule rentable autant à long terme qu’à court terme.

Pas pour le look

Si vous êtes du genre à aimer les VUS de luxe pour leur côté (bling bling) qui attire l’attention, l’Audi Q7 risque de ne pas vous plaire. Ce dernier est plutôt destiné aux amateurs de cette catégorie qui recherche avant tout le confort, la sécurité et l’espace de chargement. L’Audi Q7 n’est pas laid, mais il n’attire tout simplement pas l’attention avec sa silhouette sobre et sa palette de couleurs ternes.

L’intérieur reste un peu sous la même thématique, finition impeccable, mais sans éclat, matériaux bruts, et couleurs foncées. Toutefois, l’abondance du Audi Q7 se situe plutôt dans son confort et dans ses technologies, car il en offre davantage que ses compétiteurs dans ces zones.

Des mécaniques triées sur le volet

Dans sa version de base, l’Audi Q7 propose un petit moteur V6 de 3.0 litres turbodiésel. Ce dernier propose tout de même 225 chevaux et 406 livres-pied de couple, mais c’est d’abord par sa faible consommation qu’il se distingue de la masse. Avec une moyenne de 12.3L00km en ville et 7.7L100km sur route, le Q7 TDI n’a décidément rien à envier à ses rivaux en termes d’économie de carburant.

Pour un peu plus de puissance et de polyvalence, mais également pour un prix plus raisonnable, on peut opter pour la version 3.0 Quattro, qui propose un V6 suralimenté de 3.0 litres. Ce dernier développe pas moins de 280 chevaux et 295 livres-pied de couple. Et juste au cas où ça ne serait pas suffisant, Audi propose même une version Sport dotée du même V6, mais dont la puissance a été portée à 333 chevaux et 325 livres-pied de couple. En revanche, il faut s’attendre à une consommation de carburant nettement plus significative pour cette dernière version.

Toutes les versions de l’Audi Q7 2013 sont dotées de la transmission automatique à 8 rapports ainsi que de la traction intégrale de série. Néanmoins, si j’avais un seul choix à faire, j’opterais sans hésitation pour la version TDI, car sa consommation de carburant est exemplaire et sa durabilité en est presque légendaire. 

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Audi, Audi Q7, Audi Q7 2013
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Audi