Campagna T-Rex RR 2021

03 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Campagna T-Rex RR 2021

Malgré la crise de la Covid-19, les propriétaires de voitures sportives profitent de la température idéale du printemps pour pavaner leur bolide. D’ailleurs, j’ai croisé un T-Rex sur la route ce week-end et c’est ce qui inspire cette chronique, car le bolide du fleuron québécois reste encore trop peu connu à mon avis. En fait, la majorité des gens ont tendance à le confondre avec le Polaris Slingshot, un véhicule avec lequel il n’a pratiquement rien en commun, ce qui est assez ironique. En fait, ce qui mêle tout le monde, c’est le concept à aire ouverte, mais je peux vous assurer que les similitudes se limitent à ça.

Parlons d’abord du fait que le Campagna T-Rex est un véhicule fabriqué ici même au Québec et c’est important de le mentionné, car nombreux sont ceux et celles qui l’ignorent. De plus, la maison mère de l’entreprise se situe à Boucherville. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’aller en Italie ou en Allemagne pour voir des voir des véhicules exotiques. Si vous avez déjà croisé un T-Rex vous savez ce que je veux dire par là, car ce véhicule a une présence unique sur la route.

Campagna Motors n’a été fondé en 1988 par nul autre que Daniel Campagna, un ancien pilote de Formule Ford. On peut donc dire qu’il savait comment si prendre dernière le volant, mais qu’il avait aussi la touche pour concevoir des voitures sportives uniques puisque son concept original n’a pratiquement pas changé entre le premier prototype et le modèle le plus récent. Toutefois, l’assertion du constructeur québécois n’aura pas été facile puisque l’entreprise a dû déclarer faillite une première fois en 2008. Après une dizaine d’années à prospérer, Campagna a dû remettre les clés dans la porte en 2019, mais contre toute attente, un groupe d’investisseur québécois a décidé de reprendre le flambeau et Campagna semble finalement de retour sur le bon chemin.

Mécanique

Parlons d’abord de l’aspect mécanique du Campagna T-Rex puisque le rachat de l’entreprise s’est aussi soldé par un retour aux sources pour la sportive québécoise. Jusqu’à tout récemment, le bolide était propulsé par un moteur de 6 cylindres de BMW, mais l’entreprise a décidé de conclure une nouvelle entente avec Kawasaki, soit le fournisseur antérieur de Campagna. D’ailleurs, petite anecdote à part, l’entreprise devait autrefois se procurer des motos complètes pour en utiliser que le moteur, ce qui était très dispendieux on peut l’imaginer. Ainsi, le modèle 2021 sera désormais propulsé par un moteur de 4 cylindres de 1441cc de Kawasaki et cette mécanique affiche une puissance de 208 chevaux et 116.5 livres-pied de couple. Comme le T-Rex ne pèse que 998 livres, on peut s’attendre à des performances à couper le souffle et on est bien obligé de se l’imaginer pour le moment, car le constructeur québécois n’a pas encore dévoilé de chiffre à ce sujet pour le T-Rex.

Le bolide du constructeur québécois est équipé d’une boîte séquentielle à 6 rapports, ce qui ne fait pas forcément le bonheur de tous, mais je dois dire que cette boîte de vitesse fait bien le travail et elle rend l’expérience de conduite unique.

Équipements et technologies

Comme la marque est actuellement en reconstruction, les options sont assez limitées en ce qui concerne le Campagna T-Rex 2021, mais vous avez tout de même 9 choix de couleurs, 2 différents jeux de jantes et pneus et quelques accessoires à la carte. Néanmoins, la première chose qu’il faut savoir, c’est que le bolide du constructeur québécois affiche un prix de base de 65 999$, ce qui n’est clairement pas pour toutes les bourses. De plus, il n’offre pas de protection extérieure complète comme une voiture décapotable, ce qui le rend moins fonctionnel. Disons que l’expérience de conduite se rapproche davantage de celle d’une moto que d’une voiture et à 65 999$, vous êtes dans le haut de gamme des motos personnalisées. Bref, c’est ce qui fait en sorte que le T-Rex RR 2021 se limite à une clientèle cible très précise et limite conséquemment le nombre d’acheteurs potentiels. Toutefois si vous êtes à la recherche d’un bolide capable de faire tourner les têtes pour une fraction du prix d’une voiture exotique italienne, n’allez pas chercher plus loin. Je peux vous garantir qu’un T-Rex attire nettement plus l’attention qu’une Lamborghini ou une Ferrari.

Design

Ça doit faire au moins 15 ans que je croise régulièrement des Campagna T-Rex sur la route et je dois dire que je ne me lasse jamais de cet engin futuriste qui semble tout droit provenir d’une autre planète. Ça, c’est la preuve que Campagna a su trouver sa signature esthétique du premier coup puisque le bolide n’a pratiquement pas changé depuis son introduction sur le marché à la fin des années 1980. Il s’est simplement modernisé avec les années.

L’habitacle du T-Rex, si on peut le dire ainsi, est très rudimentaire et c’est mieux ainsi puisque ce dernier est exposé à la météo. Néanmoins, le T-Rex est l’un des rares véhicules pour lequel ça n’a aucune importance puisqu’on se concentre avant tout sur la conduite. Le fait qu’il n’y ait pas de carrosserie par-dessus la suspension et que la majorité donne un sentiment de proximité avec la route qu’on ne retrouve tout simplement nul par ailleurs.

Les points faibles

C’est un véhicule assez dispendieux considérant qu’il n’offre aucune protection contre les intempéré.

Les points forts

Le Campagna T-Rex est un véhicule unique en son genre et il affiche des performances à couper le souffle. De plus, il conserve une excellente valeur de revente et c’est un bolide qui attire énormément l’attention.

Élément signature

Je crois qu’il n’est pas nécessaire de creuser très loin pour trouver ce qui permet au T-Rex de se distinguer du lot puisque le véhicule en soi est déjà exceptionnel.

Résumé

Avec la nouvelle administration et les bonnes années à venir, je crois qu’on peut s’attendre à voir la gamme du T-Rex évoluer de manière positive et le T-Rex est un véhicule que tous les acheteurs de voitures exotiques devraient considérer. Néanmoins, je crois que l’entreprise y gagnerait à offrir un modèle plus abordable qui viendrait directement rivaliser avec le Polaris Slingshot, mais ça, ce n’est qu’une question d’opinion.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: BMW, Ferrari, Ford, Lamborghini
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier