Dodge Journey 2020

08 Décembre 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Dodge Journey 2020

Malgré des débuts prometteurs et un concept bien étudié, le Dodge Journey est loin d’avoir connu la brillante carrière qu’on lui prédisait. Certains diront que le VUS du constructeur américain a été victime de la mauvaise réputation de la marque et d’autres croient tout simplement que c’est FCA qui a laissé le modèle à l’abandon dans l’espoir de le remplacer par une nouvelle génération plus moderne. Bref, ce jour est sur le point d’arrivée puisque la gamme du Dodge Journey s’est beaucoup effritée pour 2020 et malheureusement, ce ne sont pas forcément les meilleurs morceaux qui sont restés, ce qui est dommage puisque le Dodge Journey équipé du moteur V6 et du rouage intégral était de loin le modèle le plus intéressant du lot, mais ce dernier ne fait tout simplement plus partie de l’équation.

Ce spacieux véhicule conçu à partir d’une plateforme Mitsubishi est arrivé sur le marché comme une vague de fraicheur avec son concept novateur. En effet, le Dodge Journey a été l’un des pionniers de la catégorie des multisegments, un type de véhicule qui s’installe tout juste entre un VUS et une minifourgonnette. D’ailleurs, le concept du Dodge Journey était si novateur et apprécié par les acheteurs à son arrivé sur le marché que plusieurs avaient prédit que le Journey finirait par surpasser la Grand Caravan au niveau et des ventes menant ainsi à l’extinction du modèle. Or, l’histoire nous apprendra que les choses se sont passées autrement et que le Journey a certainement été délaissé par le nouveau groupe FCA dont l’intérêt était plutôt de proposer des petites voitures économiques et plaisantes à conduire. Avec ce que nous connaissons de Fiat et des autres modèles Chrysler/Dodge/Jeep de petit format, je crois que le groupe italo-américain aurait mieux fait d’investir davantage dans le Journey puisque cette catégorie est aujourd’hui l’une des plus populaires sur le marché.  

Motorisation

Pour 2020, FCA a fait du ménage dans la gamme du Dodge Journey et malheureusement pour les acheteurs, ce sont les meilleurs morceaux qui ont disparu. Ainsi, la seule option sur le plan mécanique désormais, c’est un petit moteur de 4 cylindres de 2.4 litres qui développe 173 chevaux et 166 livres-pied de couple. Ce moteur est combiné à une horrible boîte automatique à 4 rapports et un rouage à traction de série. Le Journey est également le seul véhicule sur le marché qui propose encore une boîte automatique à 4 rapports alors que la majorité de ses compétiteurs en propose le double. Inutile de vous dire que l’impact de cette dernière est assez significatif sur la consommation de carburant puisque le Journey 2020 affiche une moyenne de 12.7L/100km en ville et 9.2L/100km sur autoroute. Enfin, si ce n’était que ça le problème, mais cette boîte de vitesse offre aussi l’une des conduites les plus désagréables sur le marché. D’abord elle est très bruyante, surtout sur l’autoroute et ensuite, les changements de rapports sont beaucoup trop longs. Bref, c’est le genre de caractéristique qu’on ne devrait tout simplement plus retrouver dans un véhicule en 2019/2020.

Technologie et équipement

Bon, je crois que j’ai sévèrement critiqué le Dodge Journey jusqu’ici et avec raison, mais le VUM du constructeur américain a aussi de bons côtés. Il bénéficie d’une version mise à jour du système Uconnect avec un écran de 8.4 pouces. Ce système d’infodivertissement est parmi est plus facile à utiliser sur le marché. Il est très intuitif et fluide. En fait, grâce à ce dernier, on oublie presque que la plateforme du Journey est vieille de plus de 11 ans.

Comme vous le savez maintenant, la gamme du Dodge Journey a considérablement été réduite pour 2020 et cette dernière ne comprend désormais que 2 modèles, soit l’ensemble Canada Value Package et l’ensemble Crossroad. Bien entendu, ce que vous obtenez avec le modèle d’entrée de gamme, c’est un volant 4 roues et un toit et je n’exagère pratiquement pas. Heureusement, le modèle Crossroad est là pour sauver la mise. C’est avec ce dernier que vous profitez d’un écran tactile et de tous les petits gadgets auxquels on associe un véhicule moderne.

Design

Le Dodge Journey n’a pratiquement pas changé depuis son introduction sur le marché il y a plus de 11 ans et on ne peut pas vraiment lui en vouloir puisqu’il était en avance sur son temps. Néanmoins, il faut admettre que le constructeur américain a suffisamment étiré la sauce et qu’un nouveau modèle aurait dû nous être présenté il y a bien longtemps déjà. Néanmoins, le Dodge Journey ne peut s’empêcher de nous rendre nostalgiques puisque son design appartient à une époque où les véhicules Dodge étaient très musclés avec des formes bien définies. Même s’il est légèrement dépassé, le design du Dodge Journey reste encore aujourd’hui très agréable à l’œil.

Si on fait abstraction de la version équipée de l’écran tactile de 8.4 pouces, l’habitacle du Dodge Journey, lui, nous rappelle que le VUM du constructeur américain appartient à une autre époque. Son design manque de fraicheur et on se sent presque comme dans une antiquité. Heureusement, le style est loin d’être la première chose qu’on regarde dans ce genre de véhicule, car ce qui compte vraiment, ce sont des caractéristiques comme l’espace de chargement et le confort. D’ailleurs, le Dodge Journey excelle dans ces derniers éléments et c’est de loin l’un des véhicules les plus fonctionnels de sa catégorie.

Les points faibles

Bien que j’aie l’impression d’avoir fait le procès du Dodge Journey depuis le début de cet article, je crois qu’il y a certains éléments qui se distinguent du lot pour les mauvaises raisons en ce qui concerne le VUM du constructeur américain. D’abord, parlons de sa valeur de revente puisque c’est un élément que vous devrez prendre en considération si vous achetez un Dodge Journey. Ce dernier a l’une des pires valeurs de revente sur le marché, ce qui veut dire que si vous vous en procurez un, le mieux c’est de le garder jusqu’au bout. D’ailleurs, comme si ce n’était pas encore suffisant, c’est un véhicule qui n’est pas réputé pour être très fiable.

Les points forts

Son système d’infodivertissement et son design. C’est aussi un véhicule confortable et pratique.

Élément signature

Je crois qu’on peut lever notre chapeau à Dodge pour avoir réussi à conserver le Journey sur le marché pendant autant d’années sans rien véritablement ajouter à sa gamme.

Résumé

Au final, j’aurais aimé vous dire qu’il y a plus de bonne raison pour vous procurer un Dodge Journey qu’il y en a de mauvaise, mais je crois que le constructeur américain s’est arrangé pour que tous les journalistes s’accordent pour dire que le Journey est un véhicule bon pour la retraite, surtout avec ce qui reste de sa gamme pour 2020.

Jean-Sébastien Poudrier



Tags: Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Mitsubishi, Dodge Journey, Dodge Journey 2020

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Dodge