Ford Transit 2014 : un moteur à 5 cylindres turbodiesel

Ford Transit 2014 : un moteur à 5 cylindres turbodiesel

13 Décembre 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

  Le constructeur d’automobiles américain Ford vient d’annoncer que son fameux fourgon Transit 2014 commercialisé en Amérique du Nord recevra un moteur à 5 cylindres turbodiesel fabriqué en Afrique du Sud pour être en mesure d’assurer aux acheteurs un compromis intéressant entre puissance et économie de carburant. Non seulement s’agira-t-il d’un retour du diesel dans les fourgons de Ford depuis la disparition, en 2010, du V8 Power Stroke de 6 litres que le constructeur utilisait dans son véhicule de Série E, mais il s’agira du seul fourgon à proposer une telle mécanique en Amérique du Nord. Un moteur généreux en couple Le nouveau moteur à 5 cylindres de Ford affichera une cylindrée de 3,2 litres. On ne sait pas encore quelle en sera la puissance chez nous, mais la version européenne compte pas moins de 197 chevaux. Cette mécanique produit cependant un couple assez généreux de 347 livres-pieds disponibles à 90 % entre 1 700 et 3 500 tours par minute. Selon le fabricant, ce moteur sera plus propre et aussi plus efficace que le précédent V8 de 6 litres et pourrait utiliser du carburant biodiesel B20. Outre ce moteur à 5 cylindres, le Transit offrira également le moteur V6 de 3,5 litres EcoBoost. Les deux mécaniques seront jumelées à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Le 5-cylindres de 3,2 litres viendra s’ajouter à la liste des moteurs les plus efficaces du constructeur, qui comptera, en 2013, pas moins de huit moteurs cotés à moins de 6 litres aux 100 kilomètres. De la technologie à profusion Le nouveau moteur turbodiesel de Ford comportera une foule de nouvelles technologies qui en amélioreront le rendement et qui diminueront sa production de gaz à effet de serre. On peut parler, entre autres, des bougies d’allumage à démarrage rapide qui favoriseront des démarrages rapides et en douceur à des températures allant sous les -25 oC. Pour ce qui est du bloc-moteur, même s’il est construit en fonte, la culasse est en aluminium; il compte deux arbres à cames en tête et quatre soupapes par cylindres. Les cinq pistons sont fabriqués de fonte d’aluminium. L’alimentation est à rampe commune et se fait par l’entremise d’injecteurs de carburant piézoélectriques. Dans le cas du turbocompresseur, mentionnons que la turbine tourne à 197 800 tours par minute. Ford a tout fait pour réduire au minimum la quantité d’oxyde d’azote libéré dans l’atmosphère; elle utilise un pot catalytique spécial et un filtre à particules. Cette mécanique comporte aussi une soupape de recirculation des gaz d’échappement refroidie par eau. Conclusion Depuis la disparition de la Série E, Ford se devait d’offrir à sa clientèle un fourgon intéressant, logeable, durable, économique et abordable. Le Transit à moteur turbodiesel à 5 cylindres trouvera sûrement preneur auprès des petites entreprises qui veulent un véhicule qui affiche des coûts d’exploitation raisonnables. Parions que les propriétaires ne s’ennuieront pas trop de la désuète Série E dont la dernière génération datait déjà de 1992. Richard Roch



Tags: Ford, Ford Transit, Ford Transit 2014

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier