06 Octobre 2018 PAR JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER
Mazda 6 2018

Même si les chiffres de ventes ne sont pas là pour le prouver, la Mazda 6 mérite toute sa place sur le marché. Il faut savoir qu'elle est sur le marché depuis 2002 et qu'elle n'a jamais vraiment cartonné dans sa catégorie, mais la Mazda 6 est tout de même là pour ceux et celles qui sont à la recherche d'une berline plus spacieuse et plus confortable que la Mazda 3. En fait, je crois que c'est le succès de cette dernière qui a toujours fait de l'ombre sur la Mazda 6 et c'est encore plus vrai aujourd'hui.

Mazda vend à peine plus de 2 000 unités au Canada pour la berline 6, ce qui est assez difficile à comprendre lorsqu'on regarde la fiche technique du modèle. Elle est jolie, elle propose tout ce dont on a besoin dans l'habitacle d'une berline de ce genre et elle profite de l'une des mécaniques non turbocompressées les plus efficaces sur le marché. Au final, c'est assez difficile de comprendre ce qui cloche chez cette voiture. C'est à se demander si la clientèle ne fait tout simplement pas exprès pour boycotter la Mazda 6.

Performance

Côté mécanique, la Mazda 6 2018 ne propose qu'une seule option. Il s'agit d'un moteur de 4 cylindres de 2.5 litres de 184 chevaux et 185 livres-pied de couple. Ce dernier est jumelé à une boîte manuelle à 6 rapports et un rouage à traction avant de série. Une boîte automatique à 6 rapports est aussi disponible. C'est un peu dommage que ça soit là la seule combinaison qu'on retrouve puisque la compétition offre au moins 2 motorisations. Sans compter que la Mazda 6 ne propose aucun rouage intégral en option. Toutefois, la berline du constructeur japonais n'est pas un flop total sur le plan mécanique puisqu'elle s'avère nettement plus économique à la pompe que bien des rivales. Sa consommation moyenne est de 8.8L/100km en ville et 6.1L/100km sur autoroute, des données que même certaines voitures compactes n'arrivent pas à surpasser, ce qui est une bonne chose pour la Mazda 6 2018.

Technologie

Mazda accuse un certain retard sur la compétition en matière de technologie, et ce, qu'il soit question de performance ou de divertissement. En fait, son système d'infodivertissement s'est avéré peu appréciable et même très agaçant avec les années. De plus, une motorisation turbocompressée ne lui ferait certainement pas de mal. En fait, il faut comprendre que le concept de Mazda, c'est de perfectionner et d'optimiser de vieux principes et dans ce sens, on peut dire que le constructeur japonais est avancé sur la compétition.

Design

Qu'on l'aime ou non, la Mazda 6 2018 est une superbe voiture et c'est impossible de ne pas l'admettre. La berline du constructeur japonais affiche une face avant qui a du caractère grâce à cette nouvelle calandre qu'elle nous propose depuis quelques années. Le profil de la Mazda 6 est élégant et il n'est pas sans rappeler certaines grandes berlines de luxe. Bref, on peut dire que c'est une réussite au niveau de l'enveloppe extérieure.

L'habitacle de la Mazda 6 2018 nous donne une bonne première impression, mais sa simplicité nous rappel assez vite qu'on se trouve dans une berline grand public contrairement à ce qu'on retrouve chez la compétition. Certains matériaux sont d'ailleurs de mauvaise qualité et je ne suis pas le plus grand des adeptes en ce qui concerne l'écran qui semble collé sur la planche de bord.

Les points faibles

Sans parler de points faibles puisque la voiture n'a pas véritablement de problème, on peut par contre qu'elle pourrait s'améliorer en ce qui concerne la finition de l'habitacle ainsi que son aspect mécanique.

Les points forts

C'est une berline élégante qui propose un excellent rapport qualité/prix. Elle est fiable et économique à la pompe.

Élément signature

La Mazda 6 a été la première voiture de la marque à proposer ce nouveau design au caractère plus pointu et c'est ce qui lui permet de se distinguer de la compétition à mon avis.

Résumé

Au final, je crois comprendre ce qui porte les gens vers d'autres modèles. Le problème, ce n'est pas la Mazda 6 en soit. En fait, ça ne l'est pas en partie, car c'est une voiture tout ce qu'il y a de plus respectable. Néanmoins, c'est une voiture qui ne prend aucun risque et n'a rien de plus à offrir que le nécessaire et c'est peut-être là que le constructeur japonais manque le bateau. Les concurrentes de la Mazda 6 sont un peu comme des rats de laboratoire pour les constructeurs. Elles proposent toutes sortes d'améliorations et de technologies qui vont sortir sur d'autres modèles de leur marque respective dans les années à venir. Ainsi, les gens se tournent vers elles parce qu'elles sont plus avant-gardistes et plus excentriques. Espérons simplement que Mazda pense à faire preuve de plus d'audace lorsque viendra le temps de renouveler la berline 6.

Neuf ou occasion?

Comme c'est une voiture à distribution assez limité, il est assez difficile d'en trouver une sur le marché des véhicules d'occasion, mais ça reste une voiture qui perd de la valeur assez rapidement. Ainsi, je vous suggère d'effectuer vos recherches sur le marché des véhicules d'occasion d'abord et avant tout.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Mazda, Mazda 3, Mazda 6, Mazda 6 2018
Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER