Toyota Rav4 2021

03 Septembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier
Toyota Rav4 2021

Le Toyota RAV4 a toujours été un véhicule particulièrement apprécié par sa clientèle ne serait-ce que par sa grande fiabilité et sa durabilité à toute épreuve. Néanmoins, je suis de ceux et celles qui croient que le Rav4 a toujours été un produit surestimé et que dans les faits, il était assez sec et pas très passionnant, mais tout ça, c’était avant la génération actuelle. La compétition est de plus en plus féroce dans le segment des VUS compact et Toyota a compris qu’il ne pouvait plus uniquement miser sur la simple réputation et l’équilibre rassurant du Rav4. Bref, le constructeur japonais a fait quelque chose que je n’aurais jamais cru possible, il a pris des risques et au final, c’était la meilleure chose à faire, car le Toyota Rav4 offre aujourd’hui la gamme de modèles la plus intéressante dans sa catégorie.

Hybride, civilisé, complétant en dehors des sentiers battus, moderne et huppé, le constructeur japonais a décidé d’exploiter chaque filon potentiel avec son nouveau Rav4 et je dois dire qu’on ne pourrait demander mieux, car il y en a pour tous les goûts. D’ailleurs, on aurait tendance à croire que Toyota aurait dilué son produit en le diversifiant autant, mais c’est tout le contraire. Chaque version fait honneur au Rav4 2021 et je dirais même que le VUS de la constructrice japonaise performe davantage dans une seule de ses spécialités que certains véhicules de sa catégorie dans leur entièreté. Tout ça pour dire que le Toyota Rav4 est le véhicule à battre cette année. D’ailleurs, si vous vous intéressez un peu au modèle ou que vous suivez l’actualité, vous savez que les versions hybride et Prime sont accompagnées d’une longue liste d’attente de plusieurs mois, ce qui témoigne généralement du succès d’un modèle. Ironiquement, le temps d’attente pour une Toyota Rav4 Prime est presque aussi long que celui d’une Ferrari flambant neuve !

Motorisations

Le Toyota RAV4 2021 propose 3 options sur le plan mécanique à commencer par un classique moteur de 4 cylindres de 2.5 litres qui affiche une puissance de 203 chevaux et 184 livres-pied de couple. Le tout est jumelé à une boîte automatique à 8 rapports et un rouage à traction de série, mais un rouage intégral est disponible en option assez rapidement dans la gamme du Rav4 régulier. Je suis d’accord avec vous sur le fait que ce n’est pas la mécanique la plus moderne qui soit, mais elle a le mérite d’avoir fait ses preuves autant en matière de fiabilité qu’au chapitre de l’économie de carburant, car elle affiche une consommation moyenne de 9.2L/100km en ville et 7.1L/100km sur autoroute dans sa version à rouage intégral, ce qui est en l'occurrence la plus gourmande du lot.

Vient ensuite la version hybride qui est équipée elle aussi d’un moteur de 2.5 litres dont la puissance a été légère révisée à la baisse, soit 176 chevaux et 163 livres-pied de couple, mais il faut savoir que cette version est accompagnée d’un moteur électrique de 118 chevaux et 149 livres-pied de couple et le meilleur dans tout ça, c’est que la version hybride du Rav4 propose un rouage intégral de série tout en conservant une consommation moyenne de 5.8L/100km en ville et 6.3L/100km sur autoroute.

Finalement, parlons du petit dernier dans la gamme du Rav4, soit la version Prime, cette dernière qui était particulièrement attendue d’ailleurs. Tout comme c’est le cas pour la version hybride, elle bénéficie d’une combinaison mécanique entre un moteur à essence de 2.5 litres et un moteur électrique pour une puissance totale de 302 chevaux ce qui, ironiquement, en fait l’un des véhicules les plus performants de la gamme Toyota. Néanmoins, là où ça compte vraiment, c’est au niveau de la consommation et surtout de l’autonomie. Ainsi, pour la consommation, on a droit à une moyenne de 5.7L/100km en ville et 6.4L/100km sur autoroute et pour l’autonomie, on parle de 68 kilomètres. Ironiquement, c’est moins qu’en Europe, mais il faut comprendre que l’entité en charge de l’évaluation de ces données n’est pas le même ici qu’en Europe, mais au final, c’est amplement suffisant pour la majorité des gens.

Design

Je dois vous dire que j’aime beaucoup l’allure qu’a prise le Toyota Rav4 avec cette nouvelle génération. Le VUS du constructeur japonais est plus costaud et robuste dans son design. En fait, il nous donne davantage l’impression d’être un véhicule hors route et non pas une voiture à hayon surélevée comme c’était le cas avec l’ancienne génération. Bref, le design du Rav4 2021 est une réussite sur toute la ligne tout simplement.

Équipements

Officiellement, Toyota n’a pas encore dévoilé les prix pour la gamme régulière et hybride du Rav4 2021 au moment d’écrire ses lignes, mais nous avons tout de même les prix de la version Prime. Ainsi, cette dernière débute à partir de 47 329$ pour le modèle SE et 53 929$ pour le modèle XSE et si vous ajoutez l’ensemble technologie Premium à l’équation, la facture grimpe de 5 400$, une somme considérable. Chose très intéressant en ce qui concerne la version Prime, c’est qu’elle est éligible aux 2 programmes gouvernementaux en matière de véhicule électrique, ce qui veut dire que les rabais peuvent totaliser jusqu’à 13 000$.

Les points faibles

La qualité de finition et des matériaux n’est peut-être pas à la hauteur par endroits. Le système d’infodivertissement de Toyota n’est pas des plus agréables à utiliser même si on finit par s’y faire.

Les points forts

Le Toyota Rav4 est l’un des VUS les plus fiables et sécuritaires de sa catégorie. Sans compter qu’il conserve une excellente valeur de revente. Chacune de ses différentes versions est particulièrement efficace dans son domaine précis.

Élément signature

Le Toyota Rav4 2021 est là pour dominer le marché tout simplement.

Résumé

Qu’il soit question de la version régulière, du modèle tout-terrain, de la version hybride ou de la version Prime, chaque Toyota Rav4 2021 est un excellent choix et je pèse bien mes mots lorsque je dis ça. D’ailleurs, petite anecdote à part, il se vend maintenant plus de Rav4 électrifiés chez Toyota que de Prius, ce qui prouve que le constructeur japonais avait vu juste en introduisant cette technologie dans la gamme de son VUS. Il y a fort à parier que tous les autres utilitaires de la marque vont eux aussi prendre un virage vert dans les années à venir.

Jean-Sébastien Poudrier


Tags: Ferrari, Toyota, Toyota RAV4, Toyota RAV4 2021
Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Nos autres inventaires de Toyota