100 000 véhicules électriques ont bénéficié du programme de subvention du gouvernement canadien.

21 Août 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Même si elles ne représentent encore qu’une infime portion des ventes globales de véhicules au Canada, les ventes de véhicules électriques sont sans cesse à la hausse. D’ailleurs, le gouvernement du Canada a profité de l’occasion pour rappeler aux Canadiens et aux Canadiennes qu’il s’implique fortement dans la lutte aux changements climatiques après avoir atteint un jalon important. En effet, plus de 100 000 véhicules électriques ont bénéficié du programme de subvention pour l’achat ou la location d’un véhicule électrique jusqu’à maintenant. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que le gouvernement du Québec propose lui aussi un incitatif financier important pour les véhicules qui remplissent certaines conditions. Ainsi, au total, un acheteur du Québec peut aller chercher jusqu’à 13 000$ en subvention pour l’achat de son véhicule électrique, ce qui n’est pas le cas dans toutes les autres provinces puisque la subvention fédérale se limite à 5 000$ et que les conditions pour en bénéficier sont plus sévères que celles du 8 000$ accordé par le Québec.

 

Bref, vous aurez compris que le Québec est la province canadienne où il se vend le plus de véhicules électriques. Il faut dire que l’implication du gouvernement et aussi l’appui de la société d’État Hydro-Québec ont permis d’étendre rapidement le réseau de bornes de recharge. Sans compter qu’on retrouve au Québec une communauté importante de passionné de véhicules électriques, ce qui a certainement contribué à faire augmenter la popularité des modèles électriques dans la belle province.

 

100 000 réclamations

 

Il faut savoir que le programme de subvention du gouvernement fédéral n’existe pas depuis de nombreuses années et il y a beaucoup de véhicules qui ne sont pas éligibles en raison de leur prix élevé et certains de ses modèles sont très populaires. Tout ça pour dire qu’il y a bien plus que 100 000 véhicules électriques sur nos routes, mais finalement, c’est encore trop peu. Le Ford F-150 à lui seul se vend à plus de 100 000 unités par an au Canada et si on inclut les autres grandes camionnettes américaines, on dépasse facilement les 300 000 unités en moyenne.

 

Le problème reste le suivant, la demande est de plus en plus forte, mais l’offre des manufacturiers ne semble pas grandir aussi vite. Il faut comprendre que les technologies actuelles font en sorte qu’il est assez polluant de produire un véhicule électrique et je ne vous parle pas même du fait que certains matériaux qui composent les batteries sont particulièrement difficiles à obtenir. Les constructeurs automobiles travaillent sur des solutions à ces différents problèmes en développant de nouvelles technologies, ce qui prend du temps et de l’argent bien entendu.

 

On se retrouve donc dans le même cercle vicieux où le prix des véhicules électriques n’est pas près d’être revu à la baisse et c’est ce qui m’amène à vous parler des différences subventions. Certains diront que c’est une façon pour le gouvernement de doper la vente de véhicule électrique, ce qui est excellent pour l’image politique. Toutefois, il y a de nombreux véhicules électriques qui ne sont pas éligibles aux différentes formes de subventions et qui se vendent très bien. Tout ça pour dire qu’il faut en profiter tant dis qu’elles sont disponibles, car les gouvernements pourraient très bien les éliminer d’ici quelques années si la popularité générale des véhicules électriques continue d’être à la hausse,

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER