Alfa Romeo : c’est la fin des modèles Quadrifoglio

27 Février 2024 PAR Jean-Sébastien Poudrier

L’émotion qu’on ressent derrière le volant d’une Alfa Romeo ne se compare à rien d’autres et c’est encore plus vrai lorsqu’il est question des versions Quadrifolgio. Il faut dire que le V6 biturbo de 2,9 litres a beaucoup de caractère avec ses 505 chevaux et 443 livres-pied de couple.

 

Malheureusement, on ne pourra bientôt plus vivre cette expérience de conduite unique en Amérique du Nord puisque le constructeur italien a décidé de retirer les versions Quadrifoglio du menu pour le Canada et les États-Unis comme nous avons pu l’apprendre plus tôt ce mois-ci. Le VUS Stelvio Quadrifoglio et la berline Giulia Quadrifoglio seront donc retirés de la gamme au mois d’avril. Ainsi, il ne vous reste plus que quelques semaines si vous voulez vous procurer un exemplaire neuf 2024 pour l’un ou l’autre de ces modèles dans leur ultime version.

 

Un changement de direction

 

Pour l’instant, il ne semble pas y avoir de raison particulière derrière cette décision de retirer les modèles Quadrifoglio du catalogue en Amérique du Nord. On sait qu’Alfa Romeo a déjà annoncé que sa berline et son VUS seraient les derniers modèles à essence à porter cet écusson.

 

On ne parle pas forcément de modèle 100 % électrique pour la suite et c’est là que ça devient intéressant. Selon Larry Dominique, le chef de la direction chez Alfa Romeo en Amérique du Nord, il y a de fortes chances pour que les prochains modèles à porter l’appellation Quadrifoglio soient dotés d’une motorisation hybride rechargeable ou hybride tout simplement. Toutefois, ce n’est pas clair à savoir si le moteur de 2,9 litres sera parti de l’équation ou non. Autant vous dire qu’on espère que ça sera le cas, car cette mécanique est l’une des plus animées en son genre. Elle est en grande partie responsable de la popularité des versions Quadrifoglio.

 

Certaines rumeurs parlent également d’une version 100 % électrique de la Giulia qui pourrait dépasser les 1 000 chevaux. Toutefois, rien n’a été confirmé par le constructeur à ce sujet.

 

Des règles plus souples

 

Selon plusieurs sources, ce qui pourrait expliquer le retrait des versions Quadrifoglio en Amérique du Nord et pas ailleurs, c’est tout simplement le fait que les règles soient moins sévères sur les autres marchés. Les normes en matière de cotes d’émissions sont de plus en plus strictes sur le nouveau continent.

 

Il faudra faire preuve d’un peu de patience pour savoir ce qu’il en sera des versions Quadrifoglio à l’avenir. Néanmoins, avec son héritage et sa réputation, je n’ai aucun doute sur le fait qu’Alfa Romeo va donner suite à cette lignée légendaire de modèle de performance.

 

Jean-Sébastien Poudrier