Alfa Romeo de retour en Amérique du Nord

   07 Mars 2014 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si nous étions certains que la légendaire Alfa Romeo 4C sera disponible en Amérique du Nord, le constructeur italien vient de confirmer que c’est maintenant toute sa gamme – ou en partie —, qui sera offerte sur le nouveau continent. Toutefois, il n’y aura pas de concession Alfa Romeo, car les véhicules de ce dernier seront vendus à travers Masserati ou certaines succursales Fiat, du moins, jusqu’à ce que la marque soit bien établie en Amérique du Nord.

Le premier modèle de la gamme Alfa Romeo qui sera disponible pour l’Amérique du Nord n’est nul autre que la 4C, cette petite sportive propulsée par un moteur de 4 cylindres de 1.8 litre développant 240 chevaux. Cette dernière ne sera produite qu’à 3500 exemplaires seulement, ce qui ne risque pas de rentabiliser la marque en Amérique du Nord. Toutefois, la 4C introduira avec charme et caractère Alfa Romeo aux Canadiens ainsi qu’aux Américains.

Une vision

Alfa Romeo a clairement fait savoir ses intentions quant à l’Amérique du Nord, soit celle d’y vendre ses voitures 4C importées d’Italie, car cette dernière est fabriquée à Modène. Néanmoins, selon les plus récentes rumeurs sur le sujet, Alfa Romeo aurait également l’intention de produire des voitures en Amérique du Nord, ce qui, en plus de créer de l’emploi, réduirait considérablement le prix de ses voitures pour les Nord-Américains. Le PDG de Fiat – Sergio Marchionne — lui-même n’a pas nié l’information

Un marché en pleine expansion

La crise financière européenne joue assurément un rôle important dans la décision d’Alfa Romeo, car le marché de l’automobile étant en baisse sur le vieux continent, c’est tout le contraire en Amérique du Nord. La popularité incessante de la Fiat 500 montre qu’il y a de la place pour les voitures européennes ici. Bref, Alfa Romeo a tout à y gagner.

Du nouveau pour Alfa Romeo

La collaboration entre Fiat et Chrysler a permis aux deux constructeurs de créer des véhicules communs comme le tout nouveau Jeep Renegade qui sortira l’an prochain. Néanmoins, Chrysler n’a jamais vraiment produit de voiture sportive raffinée et dotée de mécaniques qui ne soit pas gargantuesque. La lignée SRT-4 avait un certain potentiel, mais je parle ici d’une vraie sportive, d’un coupé à deux places plus petites et agiles, mais aussi abordables comme la 4C. Qui sait, peut-être que la grande popularité de cette dernière sur le marché Nord Américain pourrait donner naissance à un dérivé Chrysler ou même Dodge.

 

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER