Alpine : bientôt en Amérique du Nord

17 Novembre 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Vous connaissez probablement Alpine grâce à l’équipe de Formule 1 qui porte le même nom, mais saviez-vous qu’il s’agit aussi d’un constructeur automobile? Associé à Renault, la division Alpine est déjà présente sur de nombreux marchés tels que l’Australie, l’Europe et le Japon.

 

Toutefois, la marque n’a aucun pied à terre en Amérique du Nord, mais tout ça est sur le point de changer puisqu’Alpine étudie actuellement la possibilité de s’installer sur le nouveau continent. Du moins, c’est ce qu’a confirmé Luca de Meo, le grand patron du groupe Renault dans une récente entrevue accordée au magazine Auto-News. Ce dernier croit qu’une « extension de marchés est possible à travers sa division sportive de luxe Alpine. »

 

L’A110 2023

 

Pour l’instant, la division Alpine ne propose qu’une seule voiture de production et il s’agit de l’A110, une voiture de performance dont le design a fortement été inspiré de l’A110 de première génération qui a été produite entre 1962 et 1977. Les performances de cette dernière en course automobile sont légendaires et c’est l’une des raisons pour lesquelles Alpine a décidé de créer une voiture moderne qui s’en inspire.

 

L’Alpine A110 de dernières générations est propulsée par un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 1.8 litre qui affiche une puissance de 252 chevaux et 236 livres-pied de couple montées en position centrale arrière et c’est d’ailleurs ce qui lui permet de conserver sa forme classique. Ce dernier est jumelé à une boîte automatique à double embrayage à 7 rapports qui envoie la puissance aux roues arrière. Comme la sportive du constructeur français ne pèse que 1102 kilos, elle est capable d’abattre le 0-100 en moins de 4.5 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 250 km/h malgré sa puissance relativement modeste. D’autres versions sont aussi disponibles dont l’A110 GT et l’A110 S dont la puissance totale s’élève à 300 chevaux.


Nouveau marché, nouveaux produits

 

Si le constructeur français ne propose qu’un seul modèle pour le moment, les choses seront bien différentes d’ici quelques années puisqu’Alpine projette de lancer 5 véhicules électriques dans un avenir proche. La moins bonne nouvelle, surtout si vous aimez l’A110, c’est que l’un de ses véhicules électriques devrait remplacer la sportive du constructeur français et c’est à partir de ce moment que ce dernier devrait migrer vers l’Amérique du Nord. Toutefois, là où ça devient intéressant, c’est en ce qui concerne les détails de cette nouvelle voiture sportive électrique puisque selon les rumeurs, elle serait développée conjointement avec Lotus, ce qui promet. Pour ce qui est des 4 autres modèles, on peut s’attendre a des VUS électriques de différents formats ainsi qu’une voiture sous-compacte, mais les chances pour que cette dernière trouve son chemin jusqu’en Amérique du Nord sont assez faibles.

 

L’objectif de la marque ici est assez clair puisque Porsche a récemment annoncé que la prochaine génération de sa 718 sera elle aussi 100% électrique. L’Alpine A110 est une rivale directe de la sportive d’entrée de gamme du constructeur allemand. Ainsi, il ne serait pas faux de croire que le constructeur français souhaite offrir une rivale de taille à la Porsche 718 et profiter de la popularité de cette dernière en Amérique du Nord pour faire la promotion de sa nouvelle sportive 100% électrique.

 

Une entrée en bourse

 

La diversification de la gamme du constructeur français ainsi que sa venue en Amérique du Nord devrait mener à son entrée en bourse. Du moins, c’est ce que souhaitent les hauts dirigeants d’Alpine. Bien qu’aucune date officielle n’ait été mentionnée pour le moment, tout porte à croire que le constructeur français procédera autour de 2025 puisque c’est l’année où la nouvelle Porsche 718 100% électrique fera son entrée sur le marché.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER