Apple : une voiture pour 2024

   10 Janvier 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Ce n’est pas la première qu’Apple caresse le rêve de lancer une automobile, mais il semble que cette fois-ci soit la bonne. En effet, maintenant que les voitures sont de véritables ordinateurs roulants et que les motorisations électriques sont de plus en plus populaires, disons que l’univers de l’automobile et celui des appareils électroniques est plus proches que jamais, ce qui permet à une entreprise comme Apple de s’y introduire avec une certaine facilité.

Là où la nouvelle devient encore plus intéressante, c’est qu’un constructeur automobile déjà existant s’intéresse au projet d’Apple et lui aurait même proposé son aide pour arriver à ses fins. En effet, Hyundai et Apple seraient déjà en train de travailler sur le développement d’une nouvelle batterie commune et le géant de l’électronique pourrait certainement bénéficier du savoir-faire de la marque en matière d’automobile. Apple aurait également la tâche de développer de nouvelles technologies autonomes pour ses véhicules ainsi que ceux de Hyundai.

Une longueur d’avance sur la compétition

Peut-être que vous ne le savez pas, mais Hyundai, comme bien d’autres, ne fabrique pas ses propres batteries pour ses véhicules électriques. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’autonomie de la majorité des véhicules électriques se ressemble. Ainsi, en fabriquant sa propre batterie avec l’aide d’Apple, le duo pourrait avoir une longueur d’avance sur la compétition.

Objectif 2024

Pour l’instant, aucune date officielle n’a été proposée par le géant de l’électronique, mais 2024 semble être au cœur de toutes les conversations. Il faut des années pour développer un nouveau véhicule, pour passer les tests de sécurités et je vous épargne le reste du processus. Ainsi, on peut dire que 2024 semble plutôt réaliste, mais ça, c’est à condition que la crise de la Covid-19 ne perdure pas, car pour le moment, tout ce qui a trait à l’automobile est sévèrement touché soit par le manque de personnel en raison du virus ou tout simplement parce que les gouvernements ont ordonné des arrêts de production. Et je ne vous parle même pas des différentes manifestations et grèves qui ont lui dans les usines des constructeurs automobiles. Bref, on peut dire que Apple a un défi de taille devant lui, surtout lorsqu’on sait qu’il aura fallu près de 2 décennies à Tesla pour enregistrer des profits. Toutefois, avec l’aide de Hyundai, Apple pourrait s’en sortir plus rapidement. De plus, le géant de l’électronique bénéficie déjà d’une certaine réputation et d’un lot d’adeptes. Je n’ai jamais vu quelqu’un dormir devant un concessionnaire pour être le premier à s’acheter un nouveau véhicule alors que c’est quelque chose qui arrive régulièrement lorsqu’Apple lance un nouveau produit.  



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER