Assurance auto : comment éviter les surprimes?

   22 Janvier 2013 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Lorsqu’on souhaite acheter une nouvelle automobile, on pense rarement aux coûts des assurances. Pourtant, seuls quelques détails peuvent faire toute la différence. Votre lieu de résidence, l’utilisation que vous prévoyez faire de votre véhicule et votre dossier de conduire ont un impact sur votre prime d’assurance. Néanmoins, les facteurs les plus importants à considérer reste le type de véhicule que vous aller choisir et le groupe statistique dont vous faite partie. Il n’existe pas vraiment de formule miracle, mais des organisations comme le Bureau d’assurance du Canada et la société de l'assurance automobile du Québec nous donnent de bonnes indications sur les démarches à suivre pour ne pas être encombré d’une surprime.   Une région prospère   Les milieux urbains comme le centre-ville de Montréal sont un véritable paradis pour les piétons, mais le cauchemar de tout automobiliste. Comme le vol et le vandalisme de voiture y sont élevés, les primes d’assurance le sont aussi.   Sportive ou hybride?   Les voitures très performantes coûtent plus chères à assurer. En revanche, ce n’est pas qu’une question de puissance, car la marque et le modèle influencent grandement la prime finale. À valeur et puissance égale, une Ford Mustang et une Porsche Boxster offrent pourtant une prime bien différente. Toutefois, mieux vaut opter pour une voiture verte, car certaines compagnies offrent des réductions de prime pour les véhicules hybrides.   Véhicule commercial ou véhicule de promenade?   L’usage qu’on fait d’un véhicule influence le prix des assurances. Il est certain que plus grandes sont les distances que vous devez parcourir quotidiennement, plus élevée sera la prime. Toutefois, et pour une raison que j’ai du mal à comprendre, les véhicules d’exposition représentent également un grand risque pour les assureurs. Bien que certaines compagnies d’assurances les tolèrent, les modifications mécaniques sont souvent assujetties à une prime d’assurance plus élevée. En revanche, les modifications esthétiques mineures n’ont aucun impact sur cette dernière.   Un dossier sans tache ça rapporte!   Bien que l’impact sur votre prime soit souvent minime, les infractions telles que les excès de vitesse ou les arrêts omis sont à éviter si vous voulez améliorer vos chances de pouvoir négocier pour vos assurances automobiles. En revanche, les infractions plus graves telles que conduite avec facultés affaiblies et conduite dangereuse ne pardonnent généralement pas. Si vous en êtes reconnue coupable, attendez-vous à une prime nettement plus élevée.   Les statistiques jouent-elles contre vous?   L’âge, le sexe et l’expérience de conduite ont certainement un impact sur une prime d’assurance automobile. Néanmoins, c’est surtout une question de choix, car plusieurs voitures affichent des statistiques positives, même pour les jeunes. En revanche, pour d'autres c’est le scénario catastrophe. Par exemple, si vous avez 18 ans et que vous voulez une Honda Civic 1999 2 portes à hayon, attendez-vous à une prime d’assurance très salée, car elle fait partie des voitures les plus accidentées et les plus volées de sa catégorie. En revanche, si vous optez pour une Honda Civic 2009 4 porte,   Mythe sur les assurances automobile   Certaines personnes prétendent que la couleur d’un véhicule influence la prime d’assurance, mais c’est totalement faux. De plus, contrairement à ce que racontent les rumeurs, les voitures importées ne coûtent pas nécessairement plus chère à assurer. Tout dépend de leur condition ainsi que de certaines caractéristiques.    

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER