Audi A3 2021

   08 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Après nous avoir dévoilé la version familiale, c’est maintenant au tour de la nouvelle version berline de l’Audi A3 de faire son entrée sur le marché et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est aussi impressionnante que la familiale. En tout cas, sur le plan esthétique, cette refonte complète lui va à merveille. Plus musclée et plus moderne, l’A3 2021 bénéficie également de nombreuses améliorations à tous les niveaux.

Parlons d’abord de son design puisque c’est la première chose qui nous frappe. Bien qu’elle ne conserve à peu près rien de la génération précédente, on reconnait vite l’Audi A3 dans ses proportions et sa signature esthétique typique à la marque. Elle se démarque du lot grâce à des lignes droites bien définies et des ailes plus larges, ce qui lui donne un air assez musclé finalement. Néanmoins, ce qu’on remarque avant tout, c’est sa nouvelle face avant avec cette immense calandre et ses phares ultramodernes. D’ailleurs, je dois dire que j’apprécie particulièrement la forme de la partie qui entoure les phares antibrouillards. Ça vient un peu casser le design de la berline du constructeur allemand, mais c’est un élément qui accroche l’œil rapidement. Audi est normalement une marque assez conservatrice sur le plan esthétique, alors, je crois qu’on doit apprécier le fait que le constructeur allemand ait décidé de faire preuve d’un peu d’audace pour une fois. D’ailleurs, la partie arrière est tout aussi jolie que la partie avant grâce aux feux qui reprennent en quelque sorte le design des phares.

L`où l’Audi A3 se modernise radicalement, c’est à l’intérieur. En fait, vous pourriez retirer les logos Audi et il ne serait pas difficile de croire qu’on se trouve dans une Lamborghini puisque le constructeur a, encore une fois, utilisé des lignes très droites et une finition particulièrement agressive pour la planche de bord. Le design intérieur de l’A3 2021 est très angulaire. En fait, j’ai d’ailleurs une critique à faire au constructeur allemand dans cette lignée. Audi aurait certainement pu exploiter le concept à son maximum avec un volant qui n’est pas totalement rond. Néanmoins, c’est un détail qu’on oublie assez rapidement puisqu’on se laisse charmer par l’immense écran multimédia de 10.25 pouces ainsi que le tableau de bord entièrement numérique de 10.1 pouces.

Sous le capot

Eh bien, aussi étrange que ça puisse sembler, on ne connait toujours pas l’identité des mécaniques qui vont se retrouver dans la version nord-américaine de l’A3. Sur le vieux continent, les acheteurs vont pouvoir choisir entre un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 1.5 litre et un moteur turbodiésel de 2.0 litres. Je crois qu’on peut s’attendre à revoir les mêmes mécaniques que dans le modèle précédent ou simplement une version améliorée de ces dernières, car elles faisaient amplement le travail. Dans sa version de base, l’Audi A3 2020 était propulsée par un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres développant 184 chevaux et 221 livres-pied de couple. Le modèle S3 bénéficiait lui aussi d’un moteur turbocompressé de 2.0 litres dont la puissance était portée à 288 chevaux et 280 livres-pied de couple. Finalement, il y a eu la version RS3 et son moteur de 5 cylindres de 2.5 litres développant 394 chevaux et 354 livres-pied de couple.

On s’attend donc à retrouver ces mêmes mécaniques sous le capot de l’Audi A3 2021, mais il y a de fortes chances pour que le constructeur allemand introduire un système hybride léger dans la majorité de ses mécaniques. Pour le reste, on ne connait pas encore la date officielle d’arrivée de l’Audi A3 en Amérique du Nord, mais on peut présumer que c’est pour bientôt. Enfin, ça, c’est si la situation générée par la Covid-19 peut se terminer.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Audi