Audi appartient désormais totalement à Volkswagen

   06 Juillet 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Lorsqu’il est question de petits constructeurs automobiles comme Koenigsegg ou Pagani, il n’est pas trop difficile de savoir à qui appartient l’entreprise puisque son fondateur est encore vivant et que ce dernier possède la majeure partie sinon la totalité des parts de sa marque. En revanche, lorsqu’il est question de constructeurs automobiles grand public qui produisent et vendent des véhicules à l’échelle mondiale, c’est une autre paire de manches. Ces derniers font généralement partie de grands groupes automobiles où ils œuvrent généralement sous la tutelle d’une autre marque. D’ailleurs, pour ajouter un niveau de complexité à la chose. Ses monstrueux et grands groupes appartiennent à des sociétés d’investisseur privé pour qui tout ce qui compte est les chiffres et ça se reflète beaucoup dans les produits d’une marque.

Si je parle de tout ça, c’est parce que le groupe Volkswagen a récemment procédé au rachat de toutes les parts d’Audi, ce qui en fait désormais son propriétaire unique, ce qui est certainement une bonne chose puisque ça va donner un contrôle total et absolu de la marque. En d’autres termes, il n’y aura personne pour s’imposer contre Volkswagen et ses dirigeants en ce qui concerne les décisions prises pour Audi, ce qui risque de faciliter et d’accélérer le développement de la marque du même coup.

La première chose qu’il faut savoir, c’est que jusqu’à maintenant, les parts de Volkswagen dans Audi représentaient 99.64%, ce qui veut dire que le constructeur allemand possédait déjà en grande partie sa filiale. Toutefois, histoire de vous illustrer la chose, ce maigre 0.36%  aura tout de même coûté la coquette somme de 237 millions d’euros à Volkswagen, soit plus de 300 millions de dollars canadiens. C’est une somme colossale et ça démontre à quel point Volkswagen le groupe Volkswagen est imposant. Bref, selon ces calculs, ça voudrait dire qu’Audi à lui seul aurait une valeur estimée de plusieurs milliards de dollars et on peut à peine imaginer ce qu’il en est du groupe Volkswagen dans son entièreté.

Une action sur papier

J’espère vous rassurer en vous disant que ce rachat de 0.34% de la part de Volkswagen n’en changera pas grand-chose sur le quotidien de la marque Audi, mais il n’en fallait pas davantage à Volkswagen pour commencer à développer de nouvelles technologies communes. Je crois que ce n’est un secret pour personne, mais maintenant que Volkswagen est plein propriétaire d’Audi, il va pouvoir utiliser ce dernier pour concevoir et tester de nouvelles motorisations électrifiées qui se retrouveront un jour dans ses véhicules grand public. Disons que tout est une question de production de masse et que Volkswagen qui produit chaque année plus dizaines de milliers d’exemplaires de chacun de ses modèles ne peut tout simplement pas se permettre de se servir de l’un de ces derniers comme rat de laboratoire. En revanche, chez Audi, il y a des modèles à production plus restreinte et ceux-ci sont tout simplement parfaits pour tester de nouvelles technologies, car en cas de problème, la vague de rappel est moins importante et la nouvelle semble nettement moins catastrophique.

Bref, ce que cette nouvelle est supposer vous apporter comme information, c’est tout simplement le fait que Volkswagen risque de proposer de plus en plus de véhicules électrifiés avec des mécaniques développées chez Audi dans les années à venir. D’ailleurs, il faut vous attendre à voir tout un éventail de nouveaux véhicules faire leur entrée chez Audi dans les années à venir comme la nouvelle e-tron GT et le Q4 e-tron. Je sais, cette appellation ne se dit pas particulièrement bien en français, mais il va falloir s’y faire.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER