BMW Série 4 Cabriolet 2021

   23 Octobre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Après le lancement de la nouvelle et très controversée BMW M4 2021, c’est maintenant au tour de la Série 4 Cabriolet 2021 d’être dévoilé et comme vous pouvez le voir, cette dernière bénéficie de la même calandre que la version sportive. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le constructeur bavarois n’a clairement pas froid aux yeux puisque cette nouvelle calandre à créer toute une polémique sur les réseaux sociaux dans les dernières semaines et même s’il aurait pu la corrigé, BMW a préféré la conserver même pour une version grand public de sa Série 4. La nouvelle a fait bien réagir dans la dernière semaine, mais heureusement pour les adeptes du modèle, il y a bien plus qu’une nouvelle calandre dans la Série 4 Cabriolet 2021.

La première chose qu’on constate, c’est que le constructeur bavarois a opté pour un toit souple plutôt qu’un toit rigide rétractable contrairement à ce que laissaient croire les rumeurs. Cette caractéristique permet notamment de réduire le poids total de la voiture pour le réinvestir ailleurs, mais BMW n’a pas spécifié où exactement. Quoi qu’il en soit, c’est une mauvaise nouvelle pour un climat comme le nôtre où un toit rigide rétractable permet quasiment d’en faire une voiture 4 saisons, mais pour la majorité des marchés où sera vendue cette voiture, le toit souple est définitivement la meilleure option qui soit. Sans compter que ça permet de réduire considérablement la partie du coffre qui est amputé par le toit lorsque ce dernier est rétracté.

Un effet de sensation moindre

Même si la Série 4 Cabriolet 2021 est une voiture spéciale pour la majorité des gens, disons simplement qu’elle l’est moins que la version M4 et c’est pourquoi son dévoilement a presque passé inaperçu sauf aux yeux des adeptes de la marque. Toutefois, il y a une foule de choses intéressantes à découvrir de cette voiture.

D’abord, parlons de son aspect mécanique puisque c’est bien différent de ce qu’on retrouve dans la version M4. D’abord, on a droit à un petit moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres qui affiche une puissance de 255 chevaux et 290 livres-pied de couple, ce qui est plus que suffisant pour une voiture de cette dimension, surtout si vous n’avez pas une conduite très sportive. En cas contraire, la seconde option qui s’offre à vous est certainement la bonne avec un moteur de 6 cylindres de 3.0 litres qui est accompagnée par un système hybride léger de 48 volts pour une puissance totale de 382 chevaux et 369 livres-pied de couple. C’est ce qui permet de propulser la BMW Série 4 Cabriolet 2021 de 0 à 100 km/h en moins de 5.0 secondes, mais au final, sa vitesse maximale est limitée à seulement 250 km/h comme c’est le cas pour la majorité des BMW à quelques exceptions près. Le tout est jumelé à une boîte automatique à 8 rapports dans les 2 cas bien entendu.

Sans surprises, certaines versions de la Série 4 Cabriolet 2021 pourront être jumelées à un ensemble M Sport qui permet d’ajouter un différentiel arrière à glissement limité et d’autres caractéristiques de performances du même genre.

Belle à un détail près

Si on fait abstraction de cette immense calandre, que je ne décrirais pas comme l’aide mais plutôt comme visuellement intrigante, je crois qu’on peut tous s’entendre pour dire que la Série 4 2021 restes une superbe voiture. D’ailleurs, j’aimerais souligner la superbe robe verte dans laquelle la décapotable du constructeur bavarois a été présentée.

Pour ce qui est de l’intérieur de la voiture, il n’y a rien d’anodin, mais rien de surprenant non plus. On se trouve tout simplement à l’intérieur d’une jolie BMW et on s’y sent bien. Bien sûr, je pourrais vous parler de chaque détail, mais ça pourrait devenir redondant puisqu’on en a déjà parlé avec la version Coupé et la version M4. Sans compter que chaque voiture BMW offre un véritable arsenal de combinaison possible pour les matériaux et couleurs intérieurs.

La liste de prix canadiens n’a pas encore été dévoilée par le constructeur bavarois, mais on sait que la version Coupé débute à partir de 53 650$. On peut donc imaginer que la version cabriolet sera substantiellement plus dispendieuse comme ça a toujours été le cas.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de BMW