BMW Série M

   05 Décembre 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

BMW offre une gamme de voitures luxueuses à la fois réputées pour leur confort et leurs performances, mais lorsque le constructeur bavarois confie l’une d’entre elles à sa division Motorsport, le résultat est tout simplement phénoménal. Les voitures qui portent le symbole M sont à prendre aux sérieux. Allégement, suspension améliorée, puissance augmentée, BMW Motorsport propose de véritables bolides de course. 

 

Mis à part des jantes surdimensionnées en alliage et quelques modifications esthétiques, les BMW de Série M ressemblent généralement beaucoup aux modèles de série. Le constructeur bavarois propose même un kit carrosserie M pour ces derniers. Néanmoins, les plus fins connaisseurs n’auront aucun mal à différencier une simple série 3 d’une légendaire M3.    

 

Des débuts prometteurs

 

C’est à Munich, en Allemagne, que la division Motorsport de BMW a vu le jour. Un an seulement après sa création, soit en 1973, l’entreprise bavaroise remportait déjà sa première compétition en formule 2. Néanmoins, les premiers modèles standards de série M ont été introduits sur le marché en 1978. Une BMW M1 pouvait déjà boucler le 0-100 en moins de 5.6 secondes en plus d’atteindre une vitesse maximale de 262 km/h, des performances notables pour l’époque

 

La gamme BMW M s’étend aujourd’hui sur plusieurs modèles, ce qui comprend même deux des quatre VUS que propose le constructeur bavarois. En revanche, BMW semble peu intéressé à réintroduire son coupé/roadster Z4 dans sa division performance. Les Séries 3 et 5 sont de loin les modèles les plus populaires qu’offre BMW. Cette tendance se maintient également du côté de la division M.  

 

De la route à la piste

 

Dès leur sortie de l’usine, les BMW de série M sont prêtes pour la course. Néanmoins, elles restent tout aussi confortables et plaisantes à conduire qu’un modèle standard, ce qui, à mon avis, explique leur grande popularité. Les BMW de série M sont des voitures prestigieuses, mais elles sont davantage appréciées pour leurs performances. En revanche, comme elles bénéficient des toutes dernières technologies en matière de sportivité, elles coûtent parfois plus du double d’un modèle standard. Par exemple, la BMW de Série 3 affiche un prix de base de 35 000 $ alors qu’une M3 vaut 70 000 $. Une partie de cette somme s’explique aussi par le fait que la majorité des moteurs qu’on trouve dans les véhicules BMW de série M sont presque entièrement assemblés à la main. 

 

Une innovation pour BMW Motorsport

 

On peut dire que BMW a littéralement coupé l’herbe sous le pied à ses rivaux allemand, Audi et Mercedes-Benz, au chapitre des grandes sportives à moteur diésel. En effet, peu avant que Audi  présente sa R8 diésel et que Mercedes-benz emboite le pas à son tour avec AMG, BMW a lancé la Série M550d, une berline sportive fonctionnant au diésel. Difficile de dire quelle sera la suite pour la division sportive du constructeur bavarois, mais il y a fort à parier que son entrée dans le domaine des voitures sportives à moteur diésel le tiendra bien occupé pour les années à venir. 

 

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

BMW M6
2013

49998 $
75000 Km

BMW M3
2011

33995 $
77000 Km

BMW M3
2010

34990 $
95422 Km

BMW M5
2006

21994 $
148916 Km

BMW M235i
2016

29995 $
94000 Km

BMW M3
2016

59989 $
33663 Km

BMW M4
2016

56995 $
31900 Km

BMW M5
2018

64770 $
44330 Km